Plus de 38.000 porcs abattus; La peste porcine fait des ravages en Chine.

Plus de 38.000 porcs ont ainsi été abattus dans le pays ces dernières semaines. Selon le ministère de l’agriculture, des foyers de peste ont à ce jour été détectés dans cinq provinces. Pékin avait annoncé début août avoir détecté un foyer de cette fièvre hémorragique animale. A ce jour, elle s’est répandue dans le sud du pays, avec des cas de contamination parfois distants de plus de 1.000 km. La peste porcine africaine, présente en Afrique, en Russie et dans plusieurs pays d’Europe de l’Est continue à susciter de vives inquiétudes quant à la possible contamination des porcs de manière plus vaste. Transmise par contact direct entre porcs infectés, par des tiques, ou des animaux sauvages comme les sangliers ou phacochères. Elle est mortelle à 100 % pour les animaux touchés, ce qui inflige d’importantes pertes économiques aux élevages.

IMG_0526-kOwE-U101469811191CQB-860x420@lafranceagricole.fr

Publicités

La choucroute et son origine.

Le temps de la Chine antique fut l’origine la plus lointaine du chou fermenté. Le chou fermenté, qui constituait la nourriture de base pour les constructeurs de la grande Muraille de Chine au 3e siècle avant J-C. Ils auraient laissé par hasard fermenter du chou durant un hiver très rude.

Son origine remonte plus précisément au 13ème siècle où elle été désignée sous les termes « Gumbskrüt » puis « Sauergrappe » avant l’adoption de la forme allemande « Sauerkraut » au 16ème siècle. Elle se transformera en Sürkrüt en alsacien puis en « choucroute » lors du passage de l’Alsace à la France.

Les choux verts constituent une part importante de l’alimentation du peuple depuis le moyen Age. La date exacte à laquelle on commença à saler les choux pour les conserver l’hiver est encore ignorée à ce jour. Depuis le Moyen-âge et jusqu’au 18e siècle le chou était systématiquement épicé de baies de genièvre, de sureau, d’aneth, de sauge, de sarriette, de fenouil, de cerfeuil, de persil et de raifort. La choucroute prend un essor considérable au 19e siècle et devient donc le plat de fête par excellence en Alsace. Elle sera alors épicée de baie de genièvre et de feuilles de laurier uniquement.

Le chou à choucroute se cultivait essentiellement dans le secteur de Blaesheim, de Krautergersheim et de Geispolsheim sous le 2nd Empire et la période allemande, mais on en trouve un peu partout. La choucroute est avant tout un modèle de conservation réussi et profondément ancrée en Alsace, banalisée dans sa forme garnie et riche, caricature de l’alimentation de l’alsacien.

La Choucroute est, aujourd’hui, un plat classique des brasseries parisiennes, tout comme de la gastronomie allemande et alsacienne.

Résultat de recherche d'images pour "choucroute"

 

Rollin Mélanie