Plus moyen de partager un tweet de Twitter avec Facebook, si ce n’est le partage manuel.

Plus moyen de partager un tweet avec Facebook, si ce n’est le partage manuel.

La suppression de la fonctionnalité est le résultat des modifications de l’API de Facebook , mises en œuvre à la suite du scandale de Cambridge Analytica . Après leur récente évaluation d’applications, Facebook a décidé de supprimer la fonctionnalité de partage pour de nombreuses applications, y compris Twitter, afin de limiter les activités de publication automatique de spammeurs. Les modifications sont entrées en vigueur le 1er août.

Vous pouvez toutefois noter que Facebook est toujours répertorié dans vos applications connectées sur Twitter.

Résultat de recherche d'images pour "twitter et facebook"

 

Publicités

« Le décodex », outil permettant de vérifier une information avant de la partager, créé par « Le Monde »…

Plus uniquement diffusée par les médias et les journalistes, l’information, chaque jour partagée à nos proches, via des articles, des vidéos ou des images, sont souvent de contenus édités par des médias bien identifiés. Certaines informations sont parfois produites par des sources moins reconnues mais qui ne veut pas dire qu’elles sont fausses pour autant. Régulièrement, nous partageons des histoires que nous avons vécues en tant que personnes, celles dont nous avons été témoins ou dont nous avons entendu parler. Nous diffusons ces informations à notre famille, à nos amis, ou plus largement à nos connaissances voir même de manière publique. Nous sommes donc autant capable de faire connaître un sujet qui nous tient à cœur… ou bien même que de « piéger » involontairement, ou pas, notre entourage. Ce qui peut, dans certains cas, être à l’origine de graves conséquences. La diffusion de fausses rumeurs d’attentat peut contribuer à susciter une panique pernicieuse. Partager une fausse information sur une personne peut nuire à sa réputation et l’exposer à des insultes, voire pire. Par exemple, à cause d’une théorie très imaginative qu’il avait vue circuler sur Internet , un homme armé a attaqué une pizzeria aux États-Unis, et ce, en décembre 2016. Certains articles de sites peu fiables affirmaient sans preuve que le restaurant était lié à un « complot de pédophile ».

Considérons que nous sommes en partie responsables des informations que nous propageons et qu’il serait donc important d’apprendre à ne pas se faire piéger, et ainsi éviter de piéger nos contacts à notre tour. Il n’est donc jamais trop tard pour rectifier le tir au minimum quant à une information erronée et ainsi que de lutter contre les manipulations ou les informations malveillantes qui pullulent sur le Net.

L’idée n’étant pas d’imposer les contraintes des journalistes à tous les internautes, mais de donner des moyens à chacun de lutter contre les manipulations ou les informations malveillantes qui pullulent sur le Net. Et de rappeler qu’il n’est jamais trop tard pour rectifier, au minimum, une information erronée. Le journal Le Monde, à donc lancé, en février 2017, un nouvel outil afin de vérifier la source d’information que nous pouvons rencontrer. Le « Décodex », contre la diffusion de fausses informations, et à aider les internautes à se repérer dans la jungle des sites producteurs ou relayeurs d’informations possède une extension Chrome (à télécharger ici) et Firefox (à télécharger ici) qui vous indique, en temps réel et pendant votre navigation, si le site est plutôt fiable ou s’il diffuse régulièrement de fausses informations ; Un moteur de recherche sur le site (cliquez ici pour y accéder) pour vérifier la fiabilité d’un site ; un « bot Facebook » : lorsque vous irez parler avec Les Décodeurs dans la fenêtre de chat Facebook ou sur l’application Messenger, le robot vous aidera à vérifier l’information (cliquez ici pour y accéder), des articles pédagogiques, notamment à destination des enseignants  (cliquez ici pour y accéder).

Afin de faire la différence entre une information et une source d’information, vous y trouvez des conseils des astuces pour vérifier une information, une image ou une vidéo qui circule sur Internet, ce que l’utilisateur appelle souvent « Fake news ».