L’ail, un remède de grand-mère, mais pas seulement…

L’ail, un remède de grand-mère, mais pas seulement…

Diverses études ont démontré que la consommation de l’ail, a jeun le matin, était plus efficace pour combattre et éliminer certaines bactéries.
Bon remède contre l’hypertension, certains ont vu leurs symptômes diminuer. L’ail favorise aussi le bon fonctionnement du foie, de la vésicule biliaire mais est aussi très bon pour la circulation sanguine et est donc un bon allié pour le cœur. Il facilite la digestion et stimule l’appétit et permet donc, de contrôler le stress, et ainsi, de nous épargner les aigreurs d’estomac. Aliment curatif, l’ail, reconnu mondialement pour ses multiples avantages, devient donc un élément pour une médecine alternative.L’ail est considéré comme l’un des aliments les plus efficaces pour détoxifier l’organisme Excellent pour expulser les parasites, les vers intestinaux, il constitue une protection face aux maladies comme le typhus, le diabète, la dépression et certains types de cancer. Consommé à jeun le matin, il peut être considéré aussi comme un antibiotique naturel.

 

Rollin Mélanie

Publicités

Le jour des vacances légales en Belgique est un droit mais aussi une obligation.

Il est interdit de reporter des vacances légales ! La loi impose que les vacances annuelles soient octroyées dans les douze mois qui suivent l’exercice de vacances. Il est interdit de reporter les jours de congés qui n’ont pas encore été pris. Et, de plus, les jours de vacances légales doivent être pris (Peu importe la nature du contrat de travail!) !Le travailleur ne peut pas en faire abandon ou en demander le paiement en argent.Les jours de vacances légales doivent être épuisés pour le 31 décembre de l’année de vacances. Il s’agit d’une obligation pour le travailleur de prendre les vacances auxquelles il a droit. La loi sur les vacances annuelles dispose explicitement : « Le droit aux vacances est acquis aux travailleurs, nonobstant toute convention contraire. Il est interdit aux travailleurs de faire abandon des vacances auxquelles ils ont droit ». Il s’agit également d’une obligation pour l’employeur de veiller à ce que ses travailleurs prennent leurs vacances avant la fin de l’année de vacances. Les employés qui refusent de prendre leurs vacances, malgré le rappel de l’employeur, ne peuvent prétendre au pécule de vacances des jours de vacances qu’ils ont refusé de prendre. Les ouvriers, par contre, reçoivent au cours de l’année de vacances leurs chèques de vacances. Le pécule de vacances est donc acquis pour eux, qu’ils prennent ou non la totalité de leurs vacances. Si l’employeur ne peut établir qu’il a mis le travailleur en demeure de prendre ses vacances, non seulement, il risquera des sanctions administratives ou pénales pour ne pas avoir respecté ses obligations légales, mais  il sera également tenu de verser à l’employé le pécule de vacances afférent aux jours de vacances non pris.

Les sanctions pénales ou administratives sont de niveau 2 et multipliées par le nombre de travailleurs concernés :

Amende administrative

Amende pénale

Peine d’emprisonnement

Autres peines pénales possibles

Sanction de niveau 2

150 à 1 500 EUR

300 à 3 000 EUR

/

/

 

Et les jours de congés extra légaux ? Contrairement aux vacances annuelles légales, les jours de vacances complémentaires octroyés au niveau du secteur ou de l’entreprise (par exemple, les jours d’ancienneté) peuvent faire l’objet d’une disposition autorisant le report ou non. Il faudra néanmoins consulter les textes à la source du droit extra légal c’est-à-dire la convention collective sectorielle ou d’entreprise ainsi que le règlement de travail afin de vérifier si des modalités d’octroi ont été précisées. A défaut de règles officielles, il faudra se référer aux pratiques habituelles de l’entreprise en la matière.

Des jours de congés légaux non épuisés : aucune exception légale ? Dans quelques situations bien précises, le travailleur qui a été dans l’impossibilité d’épuiser ses vacances annuelles pourra bénéficier du pécule de vacances pour les jours non pris avant le 31 décembre de l’année de vacances. En aucun cas, le fait d’exercer une fonction importante dans l’entreprise ou d’avoir un emploi du temps surchargé n’est suffisant pour pouvoir reporter les congés légaux ou en demander le paiement sous forme de pécule.

Conseils pratiques : En matière de planification d’absence, l’employeur dispose d’un outil précieux et obligatoire : le règlement de travail. Ce document peut contenir les règles et procédures propres à l’entreprise à propos de la prise des jours de vacances annuelles : les délais d’introduction d’une demande de congé, les règles de priorité entre les différents types d’absences…Nous conseillons aux employeurs de régler les modalités relatives à la planification des vacances annuelles et des jours extra légaux éventuels en prévoyant par exemple :

  • Avoir préalablement épuisé les jours de vacances légales ;
  • Possibilité de reporter des jours extra légaux : combien ? sur quelle période ? …

Nous conseillons également aux employeurs qui voient la fin de l’année approcher de rappeler formellement aux travailleurs qui n’ont pas épuisé leur quota de vacances qu’ils doivent prendre leurs vacances avant la fin de l’année, en indiquant bien que, s’ils refusent de les prendre, ces jours de vacances seront définitivement perdus et que, s’ils sont employés, ils ne pourront prétendre au pécule de vacances y afférent.

 

Sources : Extrait depuis Group S (Axelle Gerday).

La boite à images – La rubrique des petits films – « Je suis un téléphone @rabe. » de Jullien Hillion et Aurélien Lebeau (Bretagne)

Je suis un téléphone @rabe .

Interview de Julien Hillion, jeune réalisateur, nous parle de son court, de son ami et co- réalisateur du film , de son équipe, et de leurs projets.

Peux tu me parler de toi ? De quelle région venez vous ? Quels ont été vos motivations que d’avoir réalisé ce film ?

Nous sommes deux réalisateurs, Julien Hillion (moi) et Aurélien Lebeau. Nous avons fait ce film pour tenter de sensibiliser toutes celles et ceux qui le regarderont au problème du racisme et de l’exclusion et à l’accueil des migrants, notamment les enfants. L’idée est également d’évoquer les dérives qui peuvent être celles des réseaux sociaux sur les adolescents, et les rumeurs qui peuvent se créer en un temps record. Cependant, nous ne sommes pas dans une vision passéiste des choses et pensons que les nouvelles technologies, qui sont des instruments formidables, peuvent servir à réaliser de très belle choses, notamment s’ouvrir sur le monde. Nous avons résumé cette idée dans la formule « Entre ouverture sur le monde et repli sur soi, les nouvelles technologies font et défont le lien social. Espérons que la balance penche bientôt du côté de l’humanité. » qui figure sous le film dans le cadre du concours de la 8ieme édition du Nikon.Film Festival.

Nous sommes tous les deux Bretons. J’habite dans la région de St Malo et Aurélien à Rennes.

Nous travaillons tous les deux dans le collège au sein duquel a eu lieu le tournage, moi en tant qu’enseignant en Histoire Géographie et Aurélien en tant que surveillant. Aurélien est un professionnel du cinéma puisqu’il est également monteur actif dans le réseau télévision. 

J’ai écris le scénario et les dialogues et Aurélien s’est occupé de la post-production. Nous avons donc également, comme je l’ai déjà écrit, co-réalisé ce court-métrage.

Et si je te demandais de me parler de l’équipe de tournage ?

Nous formons tous les deux le noyau dur de l’équipe de tournage et nous avons fait appel à des amis pour nous aider.

Musique : Mickaël OLIVETTE Infographie : Aloïs LECERF Image : Jean SABOT.

Il ne faut surtout pas oublier les enfants, qui ont beaucoup donné de leur temps pour ce tournage. Tout s’est déroulé en une après-midi au collège. 105 élèves ont été mobilisés pour faire les figurants. Nous avons été aidés par une dizaine de collègues dont certains apparaissent dans le film. Les trois acteurs principaux ont été choisis durant un petit casting. Jana, qui tient le rôle principal, est en 6e et Noam et Enzo sont en 4e. Il s’agit du collège Jacques Brel à Noyal-sur-Vilaine (35).

Quels sont les moyens techniques utilisés ?

Ils étaient relativement limités : une caméra pour filmer et le home studio de Mika pour la musique. En revanche, Aurélien a réalisé un très gros travail de post- production pour arriver à ce résultat et notamment réussir à trouver la formule d’affichage des messages qui nous convienne (ce qui n’a pas été simple !).

Et pour le futur ? Des ambitions ?

Nous n’avons aucune prétention dans le milieu du cinéma. Nos ambitions sont donc, en plus de nous faire plaisir, de sensibiliser les enfants (et les adultes !) au sujet de l’accueil de l’autre et de réaliser un film qui est pédagogique.

Il s’agit, avec Aurélien, de notre seconde réalisation commune. La première, « Le vol », a été effectuée l’année dernière. Elle raconte l’histoire d’une rumeur dans un collège traitée par le biais d’un faux journal télévisé de type information en continu. Les acteurs étaient déjà tous des collégiens. Nous avions tourné le film dans les locaux de la chaîne « TV Rennes », qui nous a très gentiment prêté son plateau. Nous avons obtenu pour ce film (qu’il est malheureusement impossible de visionner parce que nous n’avons pas l’autorisation des parents des enfants ayant participé au tournage) le prix du public au Festival « CinéMa 35 » et l’un des prix « Bretagne tout court » au festival « Court en Betton ».

D’autres festivals en vues ?

Nous aimerions pourquoi pas participer à d’autres festivals. Nous tenterons notre chance en fonction des opportunités qui se présenteront à nous.

Le lien vers le film : https://www.festivalnikon.fr/video/2017/149?lang=fr

Crédits : Jana : Jana MONET Pierre : Noam TESSIER Enzo : Enzo TORRENS Un grand merci aux 105 élèves qui ont sacrifié un mercredi après-midi pour le tournage, ainsi qu’aux enseignants sans qui il aurait été impossible d’encadrer tout ce beau monde. Réalisation : Julien HILLION et Aurélien LE BEAU Scénario et écriture : Julien HILLION Montage et postproduction : Aurélien LE BEAU Musique : Mickaël OLIVETTE Infographie : Aloïs LECERF Image : Jean SABOT Conseiller numérique : Olivier GUIHAIRE

On the rocks – La rubrique du rock – 1

Lizzard

1 er single

Recorded at Studio-Berduquet (Serge Deuerling)
Assistant Cédric Soubrand 
Mixed at 
Peter Junge – Record Mixing, London and Künstlerkommunität Schloss Röhrsdorf
Mastered by 
Maor Appelbaum Mastering (Maor Appelbaum)
Music video by Charles Mills

Boum ! Lizzard a sorti le premier single de l’album « shift »

Je vous recommande vivement si vous aimez le rock, le programme, la musique heavy et mélodique et même sinon, regardez juste pour la vidéo ; Elle est géniale !!

Il y a quelques semaines, Peter Junge est allé en France pour finir le nouvel album de LizZard… un fantastique mélange de rock mélodique, de prog et de métal, des trucs vraiment cool. 

Je pense que c’est une grande chanson + vidéo, son et la production s’en est sortis très bien aussi. Fier de ce qu’il a accompli, Peter Junge est heureux d’avoir rencontré ces gars funky, Mathieu Ricou (guitar, vocals) Katy Elwell (drums) William Knox (bass, vocals) et devenu amis . Regarde-moi ça !!!! La première vidéo est déjà sortie et peut être trouvée ici : https://www.youtube.com/watch?v=fUsD8wBf1FI 

Orne (61) – Mac Donald’s, condamné à 10 000 euros d’indemnités pour dommages et intérêts pour licenciement abusif…

Mac Donald’s a été condamné, après deux ans de bataille, par le prud’homme à verser plus de 10 000 euros d’indemnités pour dommages et intérêts pour licenciement abusif à l’un de ses employés. Celui-ci, travaillait 24h/semaine dans l’une des succursales du département de l’Orne (61). Il ne percevait que 800,00 tous les mois, sur la période d’une année, hors qu’on aurait dû lui verser 1070 euros par mois.

 

Lien vers les vidéos Média Studio Online, via la chaîne YouTube :

Abonne toi via:

https://www.youtube.com/channel/UCXG3wAum62apqbep-GLmpDg

 

Le 09 novembre ; journée nationale en France, contre le harcèlement à l’école.

Le harcèlement scolaire résumant de brimades, insultes répétitives, qui peuvent entrainer une dégradation de vie et altération de la santé physique et/ou mentale, sont punissable par le code pénal. Même s’il a lieu à l’extérieur de l’établissement. À l’occasion de la journée nationale de mobilisation contre le harcèlement à l’école, le 09 novembre, il est intéressant de rappeler que les victimes et témoins de tels agissements peuvent appeler les deux numéros gratuits, « non au harcèlement » au 3020, ainsi que « Net écoute » (harcèlement en ligne) au 0800 200 000.

 

 

(Sources: https://www.netecoute.fr/ et http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/)

Belgique : Pauvreté en augmentation, annoncée par la SPP Intégration sociale, d’ici aux prochaines années.

Selon l’Annuaire Pauvreté 2016, 15,5% de la population belge, vit sous le seuil de pauvreté. C’est-à-dire près de 1.746.526,05 citoyens belges. La SPP Intégration sociale, annonce, elle, près de 2.388.796,92 citoyens, soit 5,7% supplémentaires pour les prochaines années, soit 21,2% de la population de notre pays. Les inégalités vont accroître et rendre, donc, la situation plus difficile en matière d’exclusions.

L’ambassadeur de Belgique à Paris…

Vincent Mertens de Wilmars, en poste depuis 2015, est notre ambassadeur à Paris. Résident à Paris, à la rue de Surène, et né le 26 novembre 1953 à Anvers. Il est donc l’ambassadeur de Belgique mais aussi de Monaco.

Fils de Josse Marie Honoré Charles Mertens de Wilmars, baron Mertens de Wilmars (1912-2002), avocat-Président de la cour Européenne de Justice (1967-1984) et de Elisabeth Van Omerlingen (1915-2008) né à Tongeren le 31 juillet 1915.

Vincent Mertens de Wilmars, entrepreneur mais aussi papa de trois filles ; Pauline (1980), Maud (1983), et Amélie (1986). Toutes les trois sont de nationalité Belge.

 

Rollin Mélanie

L’ambassadrice de France à Bruxelles…

Claude-France Arnould, née le 14 août 1953 à Suresnes, France, fut en 2011 la troisième directrice exécutive de l’agence Européenne de Défense (AED) et envoyé spécial pour l’espace au Service Européen pour l’ action extérieure de janvier à octobre 2015. Nommée pour 3 ans en octobre 2015 Ambassadrice de France en Belgique.

Claude- France Arnould à reçu lors de sa carrière 4 décorations, celles de Légion d’ honneur, de l’ordre national du Mérite, de l’Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne (Bundesverdunstkreuz Erster Klass) ainsi que de l’Ordre du Mérite militaire espagnol (Gran Cruz del Mérito Militar).

Elle a commencé en 1981, au sein du ministère des affaires étrangères en qualité de chargée de mission pour l’Amérique du Nord, puis au sein de la direction des affaires économiques et financières. En 1987, elle est nommée secrétaire générale de l’ENA, fonction qu’elle occupe jusqu’en 1989.

Elle fut aussi sous- directeur à la direction économique puis à la direction de la coopération européenne au ministère Français des affaires étrangères de 1989 à 1994 ainsi que directrice des affaires internationales et stratégiques au Secrétariat général de la défense nationale de 1998 à 2001.

De 2009 à 2010, elle a dirigé la direction gestion des crises et planification au Conseil de l’Union européenne, après avoir été directeur pour les questions de défense du Conseil de l’Union européenne.

Claude-France Arnould vit à Bruxelles et est maman de deux filles, l’une Magistrat, et l’autre avocat spécialisé en propriété intellectuelle. 

 

Rollin M