Au-delà des décès, les séquelles qu’une  épidémie engendre sur un pays (réduction du capital humain, diminution de la fréquentation scolaire, impact négatif sur l’économie, diminution de l’alphabétisation, baisse de la productivité, etc.) peuvent se révéler particulièrement destructrices, notamment pour les pays du Sud. Selon les calculs de l’OCDE, les ravages du paludisme coûteraient plus de 10 milliards d’euros par an à l’Afrique, entraînant chaque année un retard de croissance de 1,3%.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :