Les États-Unis ont formellement notifié ce lundi 04/11/2019 à l’ONU leur sortie de l’accord de Paris sur le climat. Le retrait sera effectif un an après la notification. Le départ n’aura donc lieu au plus tôt que le 4 novembre 2020, le lendemain de la prochaine élection présidentielle aux États-Unis, à l’occasion de laquelle Donald Trump risquerait de briguer un second mandat. Les États-Unis, deuxième plus gros pollueur au monde (Chine classé 1er). À eux deux, la Chine et les États-Unis sont seraient responsables de plus de 45 % des émissions de gaz à effet de serre de la planète ! Jusqu’en 2005, ce sont les Etats-Unis qui étaient les plus gros émetteurs de CO² devant la Chine mais la tendance s’est inversée l’année suivante. Depuis 2006, la Chine est sur la plus haute marche du podiums des pollueurs. En retirant son pays de l’accord de Paris, Trump pourrait balayer du revers de la manche cet engagement. Sur le plan financier, le retrait des Etats-Unis pourrait alourdir la facture pour l’Union européenne et les autres pays leaders. Le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris est un mauvais signal. Car le pays de l’oncle Sam, qui s’était affirmé comme l’un des piliers, avec la Chine, de la réussite de la COP21, pourraient de s’exclure des discussions internationales sur le climat.

5c92cadd2300004b00add694

Voir le PDF

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :