FB_IMG_1562919759829

La ville de La Nouvelle-Orléans se préparait mercredi à recevoir la première grosse tempête tropicale de la saison, qui pourrait se transformer en ouragan vendredi et qui a incité le gouverneur de Louisiane à décréter l’état d’urgence.

« Il est trop tôt pour dire quel sera l’impact mais nous pensons qu’il y aura un impact », a déclaré LaToya Cantrell, mairesse de la ville qui est en partie située en dessous du niveau de la mer, lors d’une conférence de presse en début d’après-midi.

Le centre national des ouragans (NHC), qui avait placé dans la matinée une partie de la Louisiane en pré-alerte aux inondations et aux submersions côtières, y compris l’embouchure du fleuve Mississippi, a annoncé une « surveillance ouragan » dans son bulletin de 21 h 00 (17 h à Montréal)

Cela signifie que des conditions potentiellement mortelles pourraient survenir dans les 48 heures suivant la publication de ce bulletin.

Si la tempête se transformait en ouragan comme anticipé d’ici ce week-end, ce serait le premier de la saison dans l’Atlantique et il s’appellerait Barry.

Le gouverneur de la Louisiane, John Bel Edwards, a signé l’état d’urgence, ce qui permet de mobiliser des moyens supplémentaires.

Les consignes des autorités aux habitants dans la zone à risque sont à ce stade de rester chez eux mais la mairesse a évoqué l’éventualité d’évacuations volontaires ou obligatoires ainsi que celle d’un couvre-feu.

La célèbre ville de Louisiane se trouvait mercredi matin en état d’urgence aux inondations soudaines et aux tornades. Dans certains quartiers, entre dix et quinze centimètres de pluie sont tombés, de nombreuses rues étaient sous les eaux, et jusqu’à 10 000 abonnés ont été privés d’électricité.

À 21 h 00, la tempête se trouvait à 200 kilomètres au sud-est de l’embouchure du Mississippi.

Ses vents soufflaient toujours à 45 km/h, soit encore bien en dessous du seuil pour devenir un ouragan (119 km/h). Elle devrait produire une accumulation de pluie de quinze à trente centimètres — parfois même 45 cm — jusqu’au début de la semaine prochaine.

Les autorités locales multipliaient les mises en garde d’autant que le fleuve majestueux flirtait déjà avec son niveau de crue (5,18 mètres) : il s’écoulait à 4,9 mètres à La Nouvelle-Orléans, selon le dernier relevé à 13 h 00.

Les digues protégeant la ville sont prévues pour une crue de 6,10 mètres. Un niveau qui devrait être atteint samedi, selon les météorologues.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :