Juillet au potager

« Qui dort en juillet jusqu’au soleil levant, mourra pauvre finalement »… Et le dicton dit vrai. Le mois de juillet marque le début de l’été, des vacances, les longues heures de prélacement dans le hamac au bord de la piscine. Mais toutes ces activités, aussi joviales et plaisantes soient-elles, ne doivent pas vous faire oublier l’existence de votre potager qui finira par dépérir si vous l’abandonnez en si bon chemin.

Au mois de juillet, le potager se transforme en une véritable auberge espagnole. Des légumes de toutes sortes cohabitent, les uns s’en vont, les autres arrivent et certains sont en cours de voyage. Ce mois sera donc le mois de la maintenance, il va falloir gérer tout ce petit monde et faire en sorte que chacun ait ce dont il a besoin. Pour la plupart d’entre eux un binage régulier sera de mise car les mauvaises herbes débarquées au jardin depuis juin ne sont pas prêtes à décamper sans que l’on ne leur donne un petit coup de binette au derrière. Il faudra également penser à arroser régulièrement, de préférence le soir pour éviter que l’eau ne s’évapore, et prenant soin de ne pas mouiller les feuilles pour éviter les maladies. Et pour que l’eau pénètre plus facilement, griffez la terre pour casser la croute.

  • Butter : pommes de terre, haricots (dès que les premières feuilles sont bien développées).
  • Tailler : concombres, courgettes, tomates
  • Semer : carottes et radis (toujours en semant toutes les deux semaines pour une récolte régulière), laitues, choux, navets.
  • Pensez également à profiter d’une parcelle de jardin vide pour semer vos engrais verts.

Quand le mois de juillet arrive, les pieds de tomates ont beaucoup grandi, il est donc nécessaire de vérifier que les tuteurs sont suffisamment grands et solides pour les soutenir, d’autant plus qu’ils courberont plus facilement avec le poids des fruits. Si vous surprenez l’apparition de gourmands, pincez-les immédiatement (nous parlons bien entendu des gourmands botaniques, inutile de sanctionner la première main s’approchant de vos tomates cerises).

Pour obtenir des têtes d’artichauts bien grosses et tendres, vous pouvez inciser l’artichaut juste en dessous de sa tête, et y insérer un crayon.

Mais heureusement, votre travail sera largement compensé puisque vous pourrez d’ors et déjà récolter et déguster vos carottes, petits pois, radis, ail et laitues.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s