Une alimentation optimale pendant la grossesse et la période d’allaitement est primordiale pour la santé de la mère et de l’enfant. Qu’est-ce qu’une alimentation saine et équilibrée au quotidien pour les femmes enceintes et les femmes allaitantes? Est-il possible de s’alimenter de manière optimale en suivant un régime végétarien ou végétalien? Comment faire si on a des allergies? 

Pendant la grossesse, l’alimentation de la future maman doit être saine, variée et équilibrée, car elle intervient de façon fondamentale dans le développement du bébé qui se forme. Quels sont les aliments que vous devez consommer et quels sont les aliments à éviter absolument pendant la grossesse ?

Les besoins du fœtus et de la mère varient suivant le trimestre de la grossesse. Par exemple, avant la conception et pendant le premier trimestre, la future maman doit disposer de réserves suffisantes d’acide folique pour prévenir les défauts de développement de l’embryon ; elle risque, en outre, de souffrir de nausées et de vomissements qui peuvent la conduire à avoir moins d’appétit ou à ne pas tolérer certains aliments. Au cours des deuxième et troisième trimestres, le régime alimentaire de la future maman peut varier en fonction des résultats des analyses, notamment si l’on détecte une carence en fer ou un diabète gestationnel. Dans tous les cas, ce sera au gynécologue et à la sage-femme de vous donner toutes les directives nécessaires et de vous prescrire, le cas échéant, un régime alimentaire spécifique.

Durant toute la grossesse, le corps de la femme enceinte fournit au futur bébé tous les éléments dont il a besoin pour bien se développer : les protéines, les bons gras, les sucres, les vitamines et les minéraux. 

Par conséquent, il est important de bien se nourrir durant la grossesse. Les besoins en énergie et en éléments nutritifs sont plus grands durant cette période. Les femmes qui mangent bien durant leur grossesse contribuent à la bonne santé de leur bébé à venir.

Bien manger est très important pour la femme enceinte. En effet, les femmes qui se nourrissent bien, par exemple, ressentent habituellement moins de fatigue et de baisses d’énergie. Elles sont globalement en meilleure santé, ce qui fait en sorte que leur grossesse se déroule mieux.

Voici les conseils les plus importants pour combler vos besoins nutritifs ainsi que ceux du bébé à venir :

  • Manger 3 repas par jour.
  • Prendre de 2 à 3 collations par jour : une collation correspond par exemple à un fruit, ¾ tasse de yogourt ou de compote de pommes, un verre de lait ou 2 c. à table d’amandes.
  • Manger une variété d’aliments : légumes et fruits, produits céréaliers, lait et substituts, viandes et substituts.
  • Manger de façon régulière : vous prévenez ainsi les baisses d’énergie en cours de journée, car votre taux de sucre (aussi appelé glucose) dans le sang est plus stable. De plus, il est préférable d’éviter les longues périodes (plus de 12 heures) sans manger.
  • Suivre les mesures de précaution pour éviter les infections alimentaires (ex. : listériose et toxoplasmose).

Les femmes végétariennes

Les femmes qui sont végétariennes ou ont une diète particulière en raison d’allergies alimentaires, par exemple, peuvent continuer à suivre leur diète. Elles doivent cependant s’assurer qu’elles obtiennent tous les nutriments essentiels à la bonne croissance de leur bébé. Par exemple, les femmes qui ne consomment pas de produits laitiers doivent puiser ailleurs du calcium et de la vitamine D. L’idéal si vous vous trouvez dans cette situation est de consulter une nutritionniste.

L’aspartame sur la sellette !!!

À la suite de la publication d’une étude danoise en 2010, des gynécologues et des pédiatres français ont demandé au gouvernement de mettre en garde les femmes enceintes contre les risques liés à l’aspartame. L’étude, menée auprès de 59 000 femmes enceintes, a conclu que celles qui consommaient une canette de boisson gazeuse sucrée à l’aspartame par jour voyaient leur risque d’accoucher prématurément augmenter de 38 %. Cette proportion s’élevait à 78 % pour celles qui buvaient 4 canettes par jour. D’autres études sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

Et pour les allergies ???

Vous avez peut-être des allergies alimentaires ou l’un de vos enfants en est atteint. Peut-être vous demandez-vous alors s’il est possible de les prévenir chez l’enfant à venir? Pour le moment, on ne connaît aucun moyen de prévenir les allergies durant la grossesse. Ce n’est pas en évitant de manger des arachides, par exemple, que votre futur bébé risquera moins d’y être allergique. Il est déconseillé de se priver d’aliments durant la grossesse dans le but de prévenir des allergies. Cette privation peut entraîner des carences en de précieux nutriments.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s