Selon le président Elio Di Rupo, Laurette Onkelinx, Ahmed Laaouej et Frédéric Daerden, 9,65 euros seraient un montant « clairement insuffisant pour faire face aux dépenses de la vie courante », et ne protègeraient pas le travailleur contre la pauvreté ». Un salaire horaire de 14,87 euros/heure est donc mis à proposition pour vivre « dignement ». 2/4 de la population n’arrive pas à boucler leurs mois et faire face aux dépenses, et donc contraints à l’endettement ou voire même de se défaire de leur patrimoine. 30.000 euros par an sont donc soumis à proposition par les représentants PS, soit 2.305 euros bruts mensuels tout en sachant que le salaire médian est de 18,07 euros/ heure.

« Nous ne pouvons tolérer qu’un travailleur puisse être pauvre. Or, force est de constater que le salaire minimum interprofessionnel actuel ne protège pas le travailleur contre la pauvreté », affirment-ils.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s