Politique, syndicalisme et les anarchistes enragés de la révolution Française.

L’image d’Epinal de l’anarchisme c’est souvent le boxon généralisé ou le règne du « moi, je » au détriment de l’autre. Cette vision, bien qu’apparemment attachée à certains courants anarchistes, anarchisme de droite qui y mêlent l’individualisme poussé à l’extrême. L’anarchisme est un système individualiste, et ne peut être viable que par unité, unité pour 1 et non pour union.

Discussions sans fin pour déterminer les options, et comme chaque individualité peut avoir une vision différente, la naissance de conflits entre tendance se fait jour, et ce système porte ses propres échecs. Curieusement, l’anarchie est en général classée de gauche. Mais c’est un non-sens. Les idéologies de gauche sont basées sur un Etat hypertrophié et balourd, en général irrespectueux de ses citoyens.

Comme l’anarchie prône l’absence de structure centrale, et l’épanouissement individuel, cela ne peut pas être de gauche.

Mais historiquement, dans les années 20, quand l’anarchisme était un vrai courant politique, ceux le pratiquant étaient perçus comme remettant en cause l’ordre existant. Et à l’époque, on ne remettait pas en cause l’ordre existant si on était de droite. D’où la classification de l’anarchisme en idéologie de gauche. Certains penseurs libertaires américains comme Henry David Thoreau, Ralph Waldo Emerson et Walt Whitman, préfigurent l’anarchisme contemporain de la contre-culture, de l’écologie, ou de la désobéissance civile. Pendant la Révolution française, le mouvement des Enragés s’oppose au principe jacobin du pouvoir de l’État et propose une forme de communisme. L’un de ses porte-paroles, Jacques Roux, surnommé « le curé rouge », critique la notion de propriété, multiplie les attaques contre les riches, justifie les pillages de boutiques, les qualifiant de restitutions.

« Pour Moi, il n’y a rien au-dessus de Moi ». Pour lui, l’« Homme » est une généralité abstraite qui n’épuise pas l’individualité de chacun, car chacun est unique, et par là, il est « plus qu’homme ». Stirner affirme, « Je suis unique et indicible » : l’Unique est pour chacun, lui-même, en tant que l’individu vivant et unique qu’il est.

(1845, Max Stirner publie L’Unique et sa propriété (Der Einzige und sein Eigentum) qui devient la référence théorique fondatrice de l’anarchisme individualiste)

L’Unique est souverain, il ne s’aliène à aucune personne, ni à aucune idée, et considère l’ensemble du monde comme sa propriété dans le sens où il s’approprie tout ce que son pouvoir lui permet de s’approprier. À la différence des rapports d’autorité de la société, rapports forcés et placés sous le signe de la soumission à la loi, à l’État, Stirner envisage pour refonder la vie sociale, un associationnisme libre et volontaire, auquel nul n’est tenu, une association d’égoïstes où la cause n’est pas l’association mais celui qui en fait partie. Cette association n’est pas, pour l’Unique, une soumission, mais une multiplication de sa puissance.

Face à la guerre, les réactions des anars français furent multiples. Ayant en mémoire la boucherie de 14-18, les pacifistes engagés avec Louis Lecoin autour du tract Paix immédiate ne ménagèrent pas leurs efforts pour tenter d’éviter une guerre devenue hélas incontournable (notons tout de même que certains égarés, en petit nombre heureusement, confondirent peu après armistice et pacifisme. Mais qui n’a pas eu ses brebis galeuses durant cette période ?). Il y eut aussi de nombreux déserteurs, des insoumis qui n’avaient nullement l’intention de « se faire trouer la peau pour le capitalisme ». D’autres luttèrent dans les camps et les prisons où ils étaient enfermés.

Enfin, les anars apportèrent bien sûr leur contribution dans les maquis et les réseaux. Pour donner un aperçu de la diversité des situations, citons quelques exemples. Sur Marseille, un groupe anar clandestin édita pendant trois ans tracts, journaux et affiches. Celle intitulée « Mort aux vaches » se terminait par « Crève-les toutes » : qu’elles portent en grelot une croix gammée, une étoile rouge, l’ordre de la Jarretière, la croix de Lorraine ou une francisque. Vive la liberté ! Vive la paix ! Vive la révolution sociale ! »

Lors de la Révolution française, les enragés étaient un groupe de révolutionnaires radicaux qui eurent notamment pour représentant le prêtre constitutionnel Jacques Roux. Ils revendiquent l’égalité civique et politique mais aussi sociale, préconisant la taxation des denrées, la réquisition des grains et des taxes sur les riches.

PIERRE MONATTE

« Mon désir n’est pas tant de vous donner un exposé théorique du syndicalisme révolutionnaire que de vous le montrer à l’œuvre et, ainsi, de faire parler les faits. Le syndicalisme révolutionnaire, à la différence du socialisme et de l’anarchisme qui l’ont précédé dans la carrière, s’est affirmé moins par des théories que par des actes, et c’est dans l’action plus que dans les livres qu’on doit l’aller chercher.
Il faudrait être aveugle pour ne pas voir tout ce qu’il y a de commun entre l’anarchisme et le syndicalisme. Tous les deux poursuivent l’extirpation complète du capitalisme et du salariat par le moyen de la révolution sociale. Le syndicalisme, qui est la preuve d’un réveil du mouvement ouvrier, a rappelé l’anarchisme au sentiment de ses origines ouvrières ; d’autre part, les anarchistes n’ont pas peu contribué à entraîner le mouvement ouvrier dans la voie révolutionnaire et à populariser l’idée de l’action directe. Ainsi donc, syndicalisme et anarchisme ont réagi l’un sur l’autre, pour le plus grand bien de l’un et de l’autre.

C’est en France, dans les cadres de la Confédération générale du travail, que les idées syndicalistes révolutionnaires ont pris naissance et se sont développées. La confédération occupe une place absolument à part dans le mouvement ouvrier international. C’est la seule organisation qui tout en se déclarant nettement révolutionnaire, soit sans attaches aucunes avec les partis politiques, même les plus avancés. Dans la plupart des autres pays que la France, la social-démocratie joue les premiers rôles. En France, la C.G.T. laisse loin derrière elle, par la force numérique autant que par l’influence exercée, le Parti socialiste elle prétend représenter seule la classe ouvrière, et elle a repoussé hautement toutes les avances qui lui ont été faites depuis quelques années. L’autonomie a fait sa force et elle entend demeurer autonome.

Cette prétention de la C.G.T., son refus de traiter avec les partis, lui a valu de la part d’adversaires exaspérés, le qualificatif d’anarchiste. Aucun cependant n’est plus faux. La C.G.T., vaste groupement de syndicats et d’unions ouvrières, n’a pas de doctrine officielle. Mais toutes les doctrines y sont représentées et y jouissent d’une tolérance égale. Il y a dans le comité confédéral un certain nombre d’anarchistes ; ils s’y rencontrent et y collaborent avec des socialistes dont la grande majorité – il convient de le noter au passage – n’est pas moins hostile que ne le sont les anarchistes à toute idée d’entente entre les syndicats et le parti socialiste.

 

L’immunité parlementaire; de quoi s’agit il exactement?

L’immunité parlementaire est une disposition du statut des parlementaires qui a pour objet de les protéger dans le cadre de leurs fonctions des mesures d’intimidation venant du pouvoir politique ou des pouvoirs privés et de garantir leur indépendance et celle du Parlement. Une forme d’immunité parlementaire existe dans de nombreux pays.

Si elle offre effectivement une certaine protection aux membres de l’Assemblée nationale et du Sénat (et par extension aux députés européens français), l’immunité parlementaire ne leur offre pas une impunité totale, contrairement à une opinion courante.

L’immunité parlementaire prévue à l’article 26 de la Constitution de la Cinquième République française offre une double immunité de juridiction : l’irresponsabilité et l’inviolabilité :

  • l’irresponsabilité (ou immunité de fond /ou fonctionnelle) protège le parlementaire de toute poursuite pour des actions accomplies dans l’exercice de son mandat (non détachables de ses fonctions) ;
  • l’inviolabilité (ou immunité de procédure) vise les activités extra-parlementaires (détachables de ses fonctions) : un parlementaire peut être poursuivi, mais toute mesure « coercitive » (au sens strict) à son encontre nécessite la mainlevée de son immunité par ses pairs.

L’immunité parlementaire est liée à la durée du mandat. Elle est « personnelle », elle ne concerne donc que le parlementaire lui-même. Elle ne s’applique ni à sa famille, ni aux personnes à son service, ni à ses complices éventuels . Elle ne s’étend, ni à son domicile, ni à son lieu de travail et permet ainsi la saisie de ses biens ou une perquisition domiciliaire. La levée de l’immunité parlementaire est possible mais elle est « partielle » puisqu’elle ne concerne que l’inviolabilité et « subsidiaire » en ce qu’elle n’empêche pas le parlementaire de conserver son siège au Parlement bien qu’elle puisse l’empêcher d’y siéger physiquement. L’immunité parlementaire est « préalable » à toute mesure judiciaire nécessitant sa levée et constitue un moyen d’« ordre public ». La levée de l’immunité parlementaire est plus fréquente depuis les années 1990 en dépit du fait que, les poursuites étant possibles depuis 1995, une procédure peut parfois être menée jusqu’à la condamnation éventuelle du parlementaire sans qu’ait été levée son immunité, ce qui permet à la Justice de s’exercer. A contrario, la levée de l’immunité ne présume pas de la culpabilité du parlementaire qui en fait l’objet et ne concerne strictement que les faits et l’incrimination pour lesquels elle a été précisément demandée.

Mal connue dans ses modalités et sa portée réelle, l’immunité parlementaire est souvent mal perçue par l’opinion et fait régulièrement l’objet de critiques et de propositions visant à la supprimer ou à la limiter. Elle a d’ailleurs été réformée en 1995.

Alzheimer : dès 50 ans !

C’est un processus silencieux et totalement invisible qui commence dès la cinquantaine. En apparence, tout va bien, à part peut-être votre peau qui devient plus sèche, ou vos cheveux qui se mettent à grisonner…. Ce que vous ne voyez pas, c’est que vos organes aussi prennent eux aussi un « coup de vieux », lentement mais sûrement. Vers 50 ans, c’est votre cerveau qui perd en souplesse, en efficacité, en rapidité. Au départ, vous ne vous rendez compte de rien. Grâce à la maturité intellectuelle et à l’expérience accumulée, vous « compensez » largement la baisse de vos capacités d’apprentissage et de mémorisation.  
Mais si vous êtes bien attentif, il y a malgré tout quelques petits signes qui montrent que le cerveau s’use lui aussi :
  • On commence à « perdre ses mots » de plus en plus souvent ;
  • À oublier les noms des chanteurs que l’on appréciait ;
  • On cherche sans arrêt ses lunettes, ses clefs… ou son téléphone mobile…
Et ce n’est pas tout. En plus de vous aider à vous préoccuper de votre cerveau avant de perdre totalement la mémoire, cet article vous révèle certaines habitudes à prendre comme par exemple :
  • Limiter les acides gras trans
  • Manger surtout des fruits, des légumes et des céréales
  • Veiller à consommer 30 g de noix ou de céréales complètes par jour pour apporter de la vitamine E, un antioxydant associé à un risque réduit de maladie d’Alzheimer
  • Veiller à recevoir 2,4 µg de vitamine B12 par jour (par l’alimentation ou grâce à un complément alimentaire)
  • Eviter les compléments multivitaminés contenant du fer et du cuivre, sauf en cas de prescription médicale. Ces métaux augmentent le stress oxydant
  • Eviter les aliments qui ont été en contact avec des ustensiles de cuisine en aluminium, même si le rôle de l’aluminium dans la maladie reste controversé
  • Faire l’équivalent de 40 minutes de marche 3 fois par semaine.
  • S’exposer régulièrement au soleil pour permettre à la peau de synthétiser de la vitamine D
  • Consommer des oméga-3, que l’on trouve notamment dans les noix, les graines de lin, de chia, l’huile de colza, l’huile de lin (et les poissons gras)…

 

Image associée

 

Fiscalité : Quel pays est le plus taxé ?

Quel pays devrait prendre la place peu enviable de champion du monde des prélèvements ? La France… C’est que le bilan fiscal des 5 derniers années est, avec la hausse du chômage, l’un des gros points noirs du quinquennat Hollande : La «révolution fiscale» promise n’a pas eu lieu, et l’empilement des mesures a fini par accroître les prélèvements.

Pays le plus taxé: la France

Selon les prévisions de la Commission européenne, la France devrait atteindre un niveau de prélèvements de 45,7% du PIB en fin d’année, alors que cette pression fiscale est en moyenne de 34,4% dans les 29 autres pays de l’OCDE. La France deviendrait alors championne du monde des impôts, passant pour la première fois devant le Danemark.

Un titre de champion peu glorieux d’autant qu’en début d’année, Michel Sapin avait rabaissé la prévision pour le taux des prélèvements de 44,5 à 44,2 % de PIB pour 2016. Mais, lors de la présentation du budget 2017, le gouvernement a dû reconnaître que le total des impôts, taxes et cotisations, devrait culminer à 44,5% du PIB en 2017 comme en 2016. La Commission européenne, elle, est encore un peu plus sévère à ce sujet.

L’OCDE confirme le ressenti des contribuables : la pression fiscale sur les particuliers a particulièrement augmenté en France depuis la crise, et ce dès 2011. Entre 2007 et 2014, l’impôt sur le revenuest en effet passé de 7,2 % à 8,4 % du PIB. Du coup, sa part dans les recettes fiscales a augmenté, de 17,1 % à 18,6 %, alors que dans le même temps, celle de l’IS a reculé. Et les recettes de TVA ont progressé de 6,5 % à 6,8 % du PIB. Il y a donc eu un transfert de la pression fiscale des PME et entreprises vers les ménages.

Diminuez votre pression fiscale avec les FIP Corse : des produits qui sont destinés à réduire votre impôt sur vos revenus 2016 de 38%* du montant investi.

Des prélèvements-records sur le patrimoine

Comment expliquer un tel niveau de prélèvement en France ? Depuis 2013, la France détient le record sur la taxation du patrimoine. Les prélèvements sur le patrimoine sont passés de 3,2 % du PIB en 2011, à près de 5 % en 2015, dépassant le Royaume-Uni qui était premier jusqu’en 2013 avec une taxation du patrimoine immobilier particulièrement élevée. Mais depuis 2013, la mise en place du barème progressif sur les revenus du capital, l’augmentation des droits de succession, de donation, et de l’ISF, assorti d’un bouclier fiscal moins favorable, ont fait bondir le niveau des prélèvements sur le patrimoine en France.

Si le niveau des prélèvements sur le patrimoine est si élevé en France, c’est aussi parce que la France est le seul pays développé à prendre des cotisations sociales sur le patrimoine. Il faut dire qu’en France, on a créé des cotisations sociales qui ne correspondent pas à une branche de protection (maladie, vieillesse, chômage) : La CRDS qui a pour but de résorber l’endettement de la sécurité sociale, et la CSG créée en 1997 afin de diversifier le financement de la protection sociale. Des prélèvements de 8 % qui s’appliquent sur les revenus du travail ET les revenus du patrimoine. Et pour couronner le tout, depuis 1998, les gouvernements ont créé des nouveaux prélèvements sociaux (financement des retraites, RSA,…), et appliqué des augmentations, qui ne concernent que les revenus du patrimoine. Aujourd’hui, ces revenus subissent donc un «impôt social» de 15.5%, en plus de l’impôt sur le revenu…

Des prélèvements plus élevés que l’IR des autres pays

15,5 % d’impôt, cela veut dire que rien qu’avec les prélèvements sociaux, on est déjà quasiment au niveau de l’impôt espagnol (19%), anglais (20%) et déjà au dessus de l’impôt luxembourgeois (10%) ou américain (entre 3 et 15 % selon les états). Puis il faut rajouter l’impôt sur le revenu. Le taux de prélèvement atteint donc 60,5 % pour un contribuable situé dans la tranche à 45 %, 56,5 % pour celui dont le taux marginal est de 41 %, et 45,5 % pour celui dont le taux est de 30 %. La France est l’un des seul pays à appliquer sur les revenus du capital le barème progressif de l’impôt.

Chez la plupart de nos voisins, les revenus de l’épargne sont taxés à un taux fixe, comme c’était le cas en France avec le prélèvement forfaitaire libératoire. En Allemagne, en Espagne, en Suède et en Italie, ce taux fixe est le même pour les intérêts, les dividendes et les plus-valuesmobilières (compris entre 23 et 30 %), ce qui rend le système particulièrement simple et lisible. Quelques pays, comme les États-Unis ou le Danemark, appliquent un impôt progressif. Mais le barème est généralement différent de celui de l’impôt sur le revenu, ou alors il est atténué par un mécanisme d’abattements. Certains États vont même jusqu’à exonérer les plus-values : la Belgique, la Suisse, le Luxembourg et les Pays-Bas en font partie.

Une étude prouverait que dîner tôt diminuerait le risque de développer un cancer du sein et de la prostate.

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Institute for Global Health (ISGlobal) de Barcelone, dîner tôt diminuerait le risque de développer un cancer du sein et de la prostate.

Risques de cancers du sein et de la prostate

Ce que l’on mange a un impact direct sur notre santé. Mais l’heure à laquelle on passe à table, également. C’est ce que révèle une étude publiée dans la revue médicale International Journal of Cancer. Selon ces travaux, dîner tôt serait excellent pour la santé. En fait, après le dîner, il faudrait laisser passer au moins deux heures avant de se coucher, ce délai permettant d’abaisser les risques de cancers du sein et de la prostate.

Pour parvenir à cette surprenante conclusion, les chercheurs ont suivi 621 patients atteints de cancer de la prostate et 1.205 femmes souffrant d’un cancer du sein, ainsi que 872 hommes et 1.321 femmes témoins. Ces personnes ont été invitées à noter leurs horaires de repas et de coucher et à compléter un questionnaire concernant leurs habitudes alimentaires ainsi que leur adhésion aux recommandations sanitaires de prévention du cancer.

Laisser deux heures entre le dîner et le coucher

Ils ont ainsi pu constater que les personnes qui dînaient avant 21 heures et attendaient au moins deux heures avant d’aller se coucher, diminuaient leur risque de développer un cancer du sein et de la prostate d’au moins 20% par rapport aux personnes qui dînaient plus tard ou qui allaient se coucher directement après dîner. Le sommeil bloquerait en effet notre capacité à transformer les aliments correctement.

« Cette étude conclut que l’adhésion aux habitudes alimentaires en journée est associée à un risque plus faible de cancer », a commenté Manolis Kogevinas, auteur principal de l’étude. « Les résultats mettent en évidence l’importance de l’évaluation des rythmes quotidiens dans les études sur l’alimentation et le cancer. » Dîner tard présente d’autres inconvénients : cela augmente la prise de poids ainsi que le risque de maladies chroniques comme le diabète.

Résultat de recherche d'images pour "diner tot"

Du marchand de sommeil à la législation.

Un marchand de sommeil est une personne propriétaire d’un bien immobilier qui le loue par parties à des personnes en difficulté sociale. Les biens sont vétustes, insalubres, peu ou pas entretenus, et ont été divisés de manière à générer le plus de revenus possibles en maximisant le nombre de locataires. 

La première loi sur le logement insalubre date du . La Loi Duflot, également appelée loi ALUR, prévoit dans un décret de décembre 2016 de décider d’autorisation préalables à la mise en location. Le permis de louer est une mesure administrative relative au droit immobilier en France. Elle découle de décrets pris à compter de décembre 2016 permettant aux collectivités locales d’imposer une déclaration préalable à la location ou une autorisation préalable à la location d’un logement. Les contrats de location font l’objet d’une vérification par les autorités locales, passant par une déclaration ou une autorisation préalable.

Principales mesures de la loi Duflot.

Les mesures de la loi se déclinent en plusieurs points : l’interdiction aux marchands de sommeil condamnés d’acquérir des biens immobiliers, suspension des allocations logement versées directement aux propriétaires défaillants pour les inciter à les rénover, donner les moyens d’agir aux intercommunalités à la place du préfet. Après l’arrêté de mises en travaux obligatoires, si le délai imparti est écoulé, il y a une astreinte financière de 200 € par jour de retard, jusqu’à la levée de l’arrêté, tant que les travaux n’ont pas été effectués sans préjuger des procédures pénales.

Résultat de recherche d'images pour "marchand de sommeil"

Réquisition de logements vacants pour SDF, est ce possible en France?

Réquisitionner les logements vacants quand le froid revient ? Est-ce possible ? Certes, l’Etat peut réquisitionner des logements vacants, une ordonnance de 1945 le permettant en cas de grande pénurie de logement. Si cette ordonnance n’a jamais été abrogée, elle n’a en fait été mise en œuvre que deux fois : 100.000 logements ont été réquisitionnés en 1962 pour loger les rapatriés d’Algérie, et 1.200 logements ont été réquisitionnés en 1985 sous le gouvernement de Jacques Chirac sous la pression d’associations, en plein cœur de Paris. Il y a forcement urgence. Il y a en France 2,3 millions de logements vacants. Mais la majorité sont inhabitables, ou bien ils se trouvent dans des endroits où il n’y a pas de demandes pour héberger des SDF. Par ailleurs, le propriétaire doit être indemnisé si son logement est réquisitionné. On imagine bien que les sans abris même aidés par des associations n’auront pas dans leur grande majorité les moyens de payer.

Résultat de recherche d'images pour "logements vacants"

Une bonne recette pour réaliser son propre savon à l’aloe vera et au miel.

 

Le plus facile et le plus utile pour le soin de notre épiderme, ces deux composantes telles que le miel et l’aloé vera, sont indispensables pour la régénération de notre peau. Il a été prouvé dermatologiquement, qu’il était efficace pour une bonne hydratation de celle-ci. Ce savon est un soin idéal pour la rendre plus lumineuse et plus saine.

En utilisant de la glycérine, nous pouvons être sûrs que la recette marchera du premier coup!

Préparation :

Coupez 1 savon de glycérine de 250 grammes en petits morceaux. Mettez le savon de glycérine dans une casserole, ajoutez une petite quantité d’eau et laissez le savon fondre à feu doux. Faire chauffer 50 ml d’huile d’olive pendant 02 minutes au bain -marie. Dans un bol, fouettez 100 ml gel d’aloe vera avec 03 cuillerées à soupe de miel, le zeste de citron et l’huile d’olive. Une fois le savon fondu, transférez-le dans le bol et fouettez à nouveau. Transférez le savon préparé dans des moules ou dans un pot.

Résultat de recherche d'images pour "aloe vera"

Un allié pour nettoyer sa peau: le savon d’Alep pour qu’elle soit toujours radieuse.

Pollution, cigarette, maquillage, stress, météo… Les raisons sont nombreuses pour que notre peau ne soit pas tous les jours radieuse.

Un allié pour nettoyer sa peau: le savon d’Alep

Eau calcaire, savon non-adapté, peau sensible… Vous avez parfois l’impression que votre peau est sèche, tiraille mais vous ne savez pas quoi faire : optez pour le savon d’Alep !

En effet, le savon d’Alep est particulièrement recommandé pour les peaux sèches, à condition que le pourcentage d’huile d’olive soit important, et que celui de laurier ne dépasse pas les 20 à 30 %.

Naturel et biodégradable, le savon d’Alep s’utilise comme un savon classique et il est conseillé de l’utiliser sous forme de « pavé », pour une hydratation plus importante de la peau.

Plus d’info sur le savon d’Alep : 

Le savon d’Alep est un savon originaire de la ville d’Alep (Syrie), fabriqué à partir d’huile d’olive, et contenant de l’huile de baies de laurier. Il se présente toujours sous la forme d’un pain cubique marron à l’extérieur et vert à l’intérieur, sur lequel sont inscrits le nom du fabricant, le lieu de fabrication, ainsi que la qualité du savon. Les ingrédients de la recette originale sont : l’huile d’olive, l’eau, l’huile de baies de laurier, et la soude végétale. Le savon traditionnel ne contient aucun produit de synthèse, aucun solvant autre que l’eau, aucun colorant autre que ceux propres aux huiles, aucun fixateur de parfum, aucun dérivé de graisse animale. Le savon d’Alep est dit « surgras » car il lui est ajouté en fin de saponification de l’huile de baie de laurier, dont la concentration varie pour des utilisations diverses. Cette huile, aussi appelée « beurre de laurier », ne doit pas être confondue avec l’huile essentielle de laurier, obtenue par distillation des feuilles et non pas du fruit (baie). Le savon d’Alep a la particularité de flotter dans l’eau (sauf si la concentration en huile de baie de laurier est très importante). Ce savon peut se garder dans un endroit sec des années sans perdre ses propriétés. Il est d’ailleurs considéré que plus le temps de séchage (affinage) est important, plus le savon gagne en douceur. L’huile de baie de laurier offre des propriétés anti-bactériennes et cicatrisante.

Résultat de recherche d'images pour "savon d'alep"

Novembre au jardin potager.

Entretenez

  • Nettoyez les parcelles ayant reçu des cultures, puis bêchez le sol.
  • Incorporez du fumier et du compost .
  • Préparez les endives à forcer : arracher les racines puis coupez les feuilles à 2 cm du collet. Groupez-les en paquets serrés et conservez-les en silo dans l’obscurité totale à une température de 8 à 10 °C.
  • Buttez les artichauts dans le Sud.
  • Mettre en place les protections hivernales sur les légumes d’hiver fragiles.
  • Paillez les pieds de rhubarbe.
  • Faites blanchir les céleris, la chicorée frisée et les cardons.
  • Enlevez les germes sur les pommes de terre stockées.
  • Profitez des journées agréables pour nettoyer à fond les châssis.

Plantez

  • Plantez l’ail blanc et violet en climat doux et en sol léger ; en terre lourde faire un apport de sable de rivière de granulométrie moyenne pour alléger le sol.
  • Repiquez les laitues d’hiver avant le 15 novembre.

Récoltez

  • Récoltez les dernières pommes de terre et stockez-les à l’abri dans un local hors gel et bien ventilé.
  • Récoltez les topinambours.
  • Récoltez les dernières courges avant les gelées et profitez de la beauté des petites courges d’ornement en les vernissant pour les installer dans de grands plats afin de créer de jolies compositions qui perdureront une bonne partie de l’hiver.
  • Récoltez la mâche, l’oseille et le pissenlit.
  • Récoltez les légumes racines restés en terre comme les betteraves, le céleri-rave, les carottes et les hiverner dans un local hors gel en clayettes bien aérées.
  • Récoltez les tomates vertes pour en faire des beignets, des chutney ou des confitures, puis brûlez les pieds.

Semez

  • Semez les épinards.
  • Semez les petits pois, les poireaux et les fèves dans les régions privilégiées où le gel ne risque pas de les endommager.
  • Semez les carottes courtes et rondes sous tunnel.

Résultat de recherche d'images pour "novembre au potager"

Se maquiller, oui, mais dans quel ordre?

Selon la maquilleuse professionnelle Dominique de Vorges, l’ordre idéal pour appliquer son maquillage serait le suivant :

Résultat de recherche d'images pour "maquillage"

  1. une base hydratante
  2. le fond de teint
  3. le correcteur et/ou anti-cernes
  4. la poudre libre et/ou compacte
  5. le crayon à sourcils
  6. le(s) fard(s) à paupière
  7. le liner et/ou crayon
  8. le mascara
  9. le fard à joue/blush
  10. le crayon à lèvres
  11. le rouge à lèvres
  12. le gloss

Le fard s’applique souvent à la fin du maquillage, après le rouge à lèvres, afin d’être en harmonie avec celui-ci.

 

Résultat de recherche d'images pour "Dominique de Vorges"

Enquête de satisfaction – Etude de Marché Media Studio Online.

Afin d’améliorer d’avantage le site, vos idées, vos avis sont important! Via la possibilité des commentaires, je vous invite donc à en laisser un afin de visualiser vos opinions et idées de développement, dans le but de rendre ce site encore plus performant.

Alors, chacun sur vos claviers, nous comptons sur vous !!!

Nous vous remercions d’avance,

L’équipe de Media Studio Online.

La disparition totale des cotisations chômage après qu’en janvier une première diminution et la suppression des cotisations maladie en France.

Emmanuel Macron consiste à « réformer », une nouvelle fois, notre système de retraites. Ou plutôt, à l’affaiblir, afin de préparer l’entrée des compagnies d’assurance privées. Vous savez comment privatiser un service public ? « First, defund it. » (« d’abord, arrêtez de le financer », Noam Chomsky)

Durant l’été 2017, il a été décidé de supprimer en deux temps les cotisations salariales tandis que la hausse de la CSG a été immédiate au 1er janvier 2018. Le gain pour les salariés a donc étalé sur 2018. Les cotisations salariales pour l’assurance-chômage, déjà passés de 2,4 % à 0,95 % en janvier 2018, disparaissent complètement au 1er octobre 2018.

La disparition totale des cotisations chômage après qu’en janvier une première diminution et la suppression des cotisations maladie a été compensée par la hausse de la CSG. Ce « coup de pouce » d’automne se traduit par une hausse de 14 euros pour une personne au Smic, de 19 euros pour une personne gagnant 2000 euros brut et jusqu’à 190 euros pour un cadre gagnant 10.000 euros par mois.

Les assurances privées ne couvriront qu’en cas d’accident ou de perte d emploi que les bénéficiaires d’un CDI pour une mensualité de misère durant 1 an.

Un abonnement comprenant un smartphone ; un danger pour nos jeunes nouveaux majeurs et à l’encontre de la lutte contre la pauvreté et le surendettement.

En Belgique, la prévention s’opère à travers diverses législations fédérales protectrices des intérêts des consommateurs, notamment la loi relative au crédit à la consommation. Cependant, un jeune ayant atteint l’age de la majorité est considéré comme étant capable de décider des actes de la vie civile: signer un contrat, vendre ou acheter un appartement même s’il vit toujours chez ses parents. À 18 ans, le jeune majeur a la pleine capacité juridique. Il peut disposer librement de ses biens. Il devient pleinement responsable de ses engagements, de ses actes et, par conséquent, aussi de ses dettes… Il peut souscrire ses crédits à la consommation. Il doit assumer seul le remboursement des mensualités. Les parents ne sont pas tenus par les dettes de leur enfant majeur sauf s’ils sont cautions. Souvent, les créanciers exigent des parents qu’ils se portent caution pour les dettes contractées par leur enfant majeur. Ce n’est pas un acte à poser à la légère. En se portant caution, les parents courent le risque de devoir rembourser la dette eux-mêmes si leur enfant ne le fait pas. Le créancier, avant de solliciter les parents-cautions, doit mettre en demeure le jeune majeur de payer. Par la suite, les parents peuvent se retourner contre leur enfant pour récupérer l’intégralité de ce qu’ils ont payé. Enfin, notons, que les parents qui se sont porté caution peuvent demander leur décharge des engagements de leur enfant s’ils n’en ont pas profité concrètement (en droit, on dit : « Se porter caution à titre gratuit »). Il faut cependant que leur engagement soit manifestement disproportionné à leurs facultés de remboursement. En outre, cet engagement ne doit pas leur avoir procuré un avantage économique, tant direct qu’indirect. Si les parents de Gilles, par exemple, ont de confortables revenus et qu’ils ont surfé sur le PC ou regardé des DVD sur le home cinéma, ils pourront difficilement être déchargés.

La prévention s’opère à travers diverses législations fédérales protectrices des intérêts des consommateurs, notamment la loi relative au crédit à la consommation. En effet, diverses contraintes imposées aux prêteurs et aux courtiers en crédit ou facultés offertes aux consommateurs tendent à éviter que le poids des engagements contractés par ceux-ci n’excède leurs capacités de remboursement. Ceci-dit, certains opérateurs en téléphonie ont tout de même réussi à trouver des victimes faciles quant à la vente de smartphone et parfois tablettes via un système d’abonnement qui ne requière d’aucune justification de ressources personnelles liées au remboursement vu qu’il ne s’agit pas d’un achat via un crédit mais un abonnement. Pourtant, ces appareils sont par principe vendus à la mensualité et donc à crédit. Effectivement, un jeune ayant tout juste obtenu la majorité civile, est donc une proie facile quant à cette vente qui pourrait paraître alléchante. Le danger donc de voir ce jeune démarrer dans la vie avec une dette liée avec un contrat d’abonnement, bien souvent « non- rétractable » et donc finalement mise au poids de ses parents. En matière de lutte contre la pauvreté, il y a donc encore beaucoup à faire…

 

abonnement et tel

De la veuve à la cervelle, une sanglante idée de menu pour Halloween.

Résultat de recherche d'images pour "veuve noire cocktail"La veuve noire : un apéro de circonstance.

INGRÉDIENTS

45 ml (1 1/2 oz) de vodka
60 ml (2 oz) de jus de canneberge blanche
10 ml (1/3 oz) de liqueur de cassis
3 glaçons
1 zeste de citron
1 cerise de terre

PRÉPARATION

Dans un shaker contenant les glaçons, ajouter le zeste de citron écrasé, la vodka et le jus de canneberge.
Agiter vivement de 8 à 10 secondes.
Filtrer le contenu du shaker dans un verre à Martini à l’aide d’une passoire à glaçons.
Verser délicatement la crème de cassis au centre du verre.
Garnir d’une cerise de terre.


 

La soupe à la grimace (Potiron) : Une entrée incontournable.

INGRÉDIENTS 

  • 1 potiron
  • sel et poivre

Facultatif :

  • Carottes
  • Oignons de Roscoff
  • Tiges de citronnelle
  • Noix de muscade râpée…

PRÉPARATION

  1. En vous servant d’un couteau pointu, découpez en cercle la calotte du potiron ; elle servira de chapeau à  votre soupière naturelle.
  2. A l’aide d’une cuillère, retirez les graines.
  3. Raclez le plus de chair possible jusque sous l’écorce, hachez-la grossièrement.
  4. Déposez la chair dans un faitout et recouvrez d’eau.
  5. Cuisez 30 minutes environ.
  6. Mixez en un potage liquide et onctueux.
  7. Ajustez l’assaisonnement.
  8. Servez la soupe dans le potiron.

Cette base de soupe de potiron se prête à bien des personnalisations :
Quelques carottes et oignons de Roscoff en début de cuisson renforceront le goût de la soupe.
Des tiges de citronnelle apporteront, elles, une note parfumée.
Une pincée de noix de muscade râpée, une cuillère de crème fraîche ou un peu de fromage râpé dans l’assiette au moment de servir peuvent également être intéressants…


 

Un plat principal aux couleurs Halloween : Clafoutis de potiron et poulet.

 

Résultat de recherche d'images pour "clafoutis de potiron et poulet"

INGRÉDIENTS

POUR 2 X 250 G DE CLAFOUTIS :

  •  50  G DE BLANC DE POULET
  •  300  G DE CHAIR DE POTIRON
  •  100  G DE COURGETTES
  •  1 TOMATE
  •  10  G D’OIGNON
  •  2 C. À SOUPE DE CHAPELURE

PRÉPARATION

  1. Épluchez le potiron, retirez les pépins et coupez la chair en cubes de 1 cm.
  2. Versez de l’eau dans la cuve de droite (niveau 3). Placez les morceaux de potiron dans le panier vapeur de droite et faites cuire.
  3.  Mettez de l’eau dans l’autre cuve (niveau 2). Coupez le poulet, la tomate et la courgette en dés de 1 cm. Déposez-les dans le panier vapeur de gauche.
  4.  Mettez l’oignon dans la boule saveurs, ajoutez-la dans le panier vapeur de gauche et faites cuire.
  5. Lorsqu’il est cuit, mettez le potiron dans le bol mixeur. Mixez afin d’obtenir une purée bien lisse.
  6. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Répartissez le poulet, les courgettes et les tomates dans deux petits plats à gratin, puis versez la purée de potiron par-dessus. Saupoudrez de chapelure.
  7. Passez au four pendant une dizaine de minutes.

Cervelles ensanglantées en dessert; oui,oui, ca se mange !!!

Résultat de recherche d'images pour "cervelles ensanglantées"INGRÉDIENTS

(pour 4 personnes) – Attention temps de repos de 6h

Pour la dacquoise amande:
1 blanc d’œuf
10g de sucre semoule
30g de poudre d’amande
10g de farine
25g de sucre glace
Pour la mousse chocolat blanc:
  • 80g de chocolat blanc à pâtisserie
  • 150ml de crème liquide entière (bien froide)
  • 1 feuille de gélatine
Finitions:
  • coulis de fraise
  • pâte d’amande rose

PRÉPARATION

  1. Verser du coulis de fraise dans 4 empreintes d’un moule à cake pops (à défaut moule à glaçons). Placer au congélateur au moins 4h.
De la dacquoise:
  1. Préchauffer le four à 190°C.
  2. Monter le blanc en neige ferme en incorporant de suite le sucre semoule.
  3. Tamiser ensemble la farine, la poudre d’amande et le sucre glace puis incorporer délicatement ce mélange à l’aide d’une spatule, à la précédente préparation.
  4. Verser la pâte dans une poche à douille.
  5. Sur une plaque recouverte de papier cuisson, réaliser 4 disques de pâte de la taille de la base de votre moule demi-sphère.
  6. Enfourner 12 à 15 minutes en surveillant la fin de cuisson. Laisser complètement refroidir.
De la mousse au chocolat blanc:
  1. Placer la feuille de gélatine à ramollir au moins 5 minutes dans un bol d’eau froide.
  2. Dans une petite casserole, porter à ébullition 50ml de crème. Hors du feu ajouter le chocolat blanc haché puis mélanger jusqu’à ce qu’il soit complètement fondu (si nécessaire placer sur feu doux pour fondre d’éventuels morceaux rebelles), ajouter ensuite la feuille de gélatine. Réserver au frais.
  3. Monter le reste de crème liquide bien froide (100ml) en chantilly.
  4. Incorporer la chantilly délicatement, pour ne pas chasser l’air, à la préparation au chocolat blanc.
Montage des dômes:
  1. Dans des moules à demi-sphères (j’utilise le moule Mastrad, -clic-), verser jusqu’à la moitié de la mousse au chocolat blanc, au centre placé un « glaçon » de coulis de fraise puis recouvrir de mousse chocolat, déposer ensuite la dacquoise en appuyant légèrement afin de bien la coller sur la mousse.
  2. Placer au congélateur au moins 2h. On peut préparer les dômes la veille ou 2-3 jours à l’avance selon les disponibilités.
  3. Une fois les dômes congelés, les décorer de pâte d’amande pour donner illusion de « cervelle », il suffit de rouler des petits morceaux de pâte en boudins assez fins et de les disposer sur les dômes encore congelés. Badigeonner ensuite d’un peu de coulis de fraise pour un effet plus « sanglant ».
  4. Placer au réfrigérateur pour 4h afin que le dessert décongèle tout doucement.

cocktail-halloween

Que signifie Halloween pour les Français?

On peut dater assez précisément de 1997-1998 l’arrivée massive d’Halloween dans les magasins, les bars, les maisons et même les écoles.

Ce qui ne plait pas à tout le monde…Le Venezuela de Chavez a interdit cette fête Yankee, mais en France ce sont surtout les Eglises qui s’y opposent, un exemple ici dans le diocèse d’Avignon en 1998 avec Monseigneur Chavez.

L’origine d’Halloween n’est pas claire. Certains intellectuels pensent que la fête est inspirée par la fête de la récolte celte qui était célébrée en Angleterre, en Irlande et en France, tandis que d’autres intellectuels pensent qu’il s’agit d’une pure tradition chrétienne.

Que son origine soit païenne ou chrétienne, une chose est certaine ; Halloween est bien plus populaire aux Etats-Unis qu’en France.

En France, beaucoup considèrent Halloween comme un événement commercial dont le seul but est de rapporter de l’argent. Mais que l’on se rassure, le chiffre d’affaires des vendeurs de bonbons ne dépasse pas celui des vendeurs de fleurs, et en premier lieu de chrysanthèmes…

C’est aussi un jour controversé pour certains chrétiens, qui estiment qu’Halloween éclipse d’importantes célébrations telles que la Toussaint et la Fête des morts.

Les Français adorent porter des déguisements et Halloween est une excellente occasion de se déguiser en zombie, vampire ou autre créature effrayante. Certains célèbrent aussi Halloween en regardant des films d’horreur avec leurs amis ou leur famille.

Résultat de recherche d'images pour "Halloween"

Flexitarien – flexitarienne; une autre vision concernant l’alimentation quotidienne.

C’est en 2003 que l’American Dialect Society a choisi le mot flexitarian comme le néologisme le plus utile de l’année, le définissant comme « un végétarien qui mange occasionnellement de la viande ».

Ce terme désigne la pratique alimentaire de personnes qui sont principalement végétariennes mais qui, parfois, mangent viande, poisson et autres « produits animaux ». Selon les circonstances, un flexitarien peut manger végétarien ou végétalien chez lui, mais manger des plats incluant de la chair animale lors d’occasions particulières comme aller au restaurant, lors de repas en famille ou chez des amis.

Les flexitariens partagent généralement les préoccupations des végétariens et végétaliens, à savoir le souhait d’un traitement plus juste des animaux, ou des préoccupations environnementales ou de santé, mais ils s’imposent des contraintes alimentaires plus souples pour différentes raisons comme des raisons pratiques dans le cadre d’invitations chez des amis par exemple, ou par goût.

Résultat de recherche d'images pour "Flexitarien"

Brûlures, remontées acides dans la gorge voire jusque dans la bouche; en faisant les bons choix, vous pourrez prévenir au mieux ces maux de ventre qui surviennent après manger, pour éviter ces désagréments.

LES ALIMENTS A ÉVITER EN CAS DE PROBLÈMES DIGESTIFS :

  • Les plats en sauce,
  • Les repas très riches en graisses : viandes grasses (côtelettes d’agneau, côtes de porc…), charcuterie…
  • Les fromages à moisissures qui fermentent : camembert, munster, bleu, chèvre, roquefort, livarot, brie…
  • Les plats épicés : les currys, certains plats asiatiques, les plats à base de piments, de moutarde ou d’épices…
  • Les salades ou les plats trop vinaigrés,
  • Les cornichons,
  • Les tomates,
  • Le chocolat ;
  • Les fruits oléagineux (cacahuètes, noix, amandes, etc.) ;
  • Les boissons gazeuses,
  • L’alcool,
  • Les jus de fruits acides (citron, pamplemousse),
  • Le thé et le café

Et tout autre aliment qui vous paraît déclencher ou augmenter vos symptômes.

Les légumes secs et les aliments riches en fibres, tels que les céréales complètes, doivent être consommés avec modération si les ballonnements sont votre principal problème digestif.

LES ALIMENTS A PRIVILÉGIER EN CAS DE PROBLÈMES DIGESTIFS :

  • les légumes cuits : carottes, endives, courgettes, haricots verts, aubergines, épinards…
  • les fruits : poires, pommes, pêches, bananes fraîches en dehors des repas ou en compotes à la fin des repas (évitez les agrumes et les fruits trop acides)
  • les viandes maigres : poulet, dinde, veau, lapin, cheval
  • les poissons
  • les crustacés et les fruits de mer
  • les féculents : riz, petites pâtes, semoules, pommes de terre (en quantité raisonnable)
  • les yaourts
  • les fromages à pâte cuite : Gruyère, Cantal, Emmental…
  • l’eau plate

Un autre conseil, les cuissons doivent être légères : pochées, rôties, grillées, en papillote, bouillies. Et pour ajouter du goût, pensez aux herbes aromatiques plutôt qu’aux épices !

Image associée

Épisodes méditerranéens.

Trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses (plus de 200 mm* en 24 heures) sur les régions méditerranéennes. L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours.

Les épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation.

Image associée

 Typhon, ouragan et cyclone ?

Les termes typhonouragan et cyclone tropical recouvrent tous les trois la même réalité : ils désignent un phénomène tourbillonnaire des régions tropicales (entre 30°N et 30°S) accompagnés de vents dont la vitesse est supérieure ou égale à 64 nœuds c’est-à-dire 118 km/h ( soit une force 12 sur l’échelle de Beaufort).

La désignation adoptée dépend simplement de l’endroit du globe où se produit le phénomène.

Le terme cyclone ou cyclone tropical est réservé à l’océan Indien et au Pacifique sud. On parle en revanche d’ouragan en Atlantique nord et dans le Pacifique nord-est et enfin de typhon dans le Pacifique nord-ouest.

Chaque année, plus de 80 violentes perturbations atmosphériques se développent au-dessus des océans tropicaux.

Les différents types de sécheresses .

  • La sécheresse météorologique correspond à un déficit prolongé de précipitations.
  • La sécheresse des sols, dite « agricole », se caractérise par un déficit en eau des sols superficiels (entre 1 et 2 m de profondeur), suffisant pour altérer le bon développement de la végétation. Elle dépend des précipitations et de l’évapotranspiration des plantes. Cette notion tient compte de l’évaporation des sols et de la transpiration des plantes (l’eau puisée par les racines est évaporée au niveau des feuilles). La sécheresse agricole est donc sensible aux précipitations, à l’humidité et à la température de l’air, au vent mais aussi à la nature des plantes et des sols.
  • La sécheresse hydrologique se manifeste enfin lorsque les lacs, rivières ou nappes souterraines montrent des niveaux anormalement bas. Elle dépend des précipitations mais aussi de l’état du sol influant sur le ruissellement et l’infiltration. Le réseau hydrographique et les caractéristiques des nappes déterminent les temps de réponse aux déficits de précipitations observés sur différentes périodes.

Ces « différentes » sécheresses peuvent intervenir à différents moments, non forcément concomitants et ne sont pas forcément systématiques.

La surveillance marine en matière de pollution serait elle plus laborieuse avec le changement climatique ?

Alors que les animaux et les plantes impliqués dans les catastrophes telles que des incidents beaucoup trop petits, souvent invisibles, persistants et beaucoup plus difficiles à repérer. sont facilement identifiés comme stressés ou physiquement affectés par la pollution, les organismes peuvent sembler et se comporter parfaitement normalement. Ce n’est qu’au fil du temps que l’exposition chronique à la pollution de faible intensité fait des ravages. Souvent trop tard pour faire quelque chose pour sauver une population particulière, dont le déclin pourrait avoir des répercussions sur l’environnement, souvent avec des conséquences socio-économiques, Il y a donc non seulement une responsabilité morale à l’égard de l’environnement, mais aussi une forte incitation financière, car de nombreux emplois et moyens de subsistance dépendent d’un environnement sain et de ses écosystèmes. Les effets du changement climatique sont susceptibles d’affecter les biomarqueurs à trois niveaux. Alors qu’est ce que des biomarqueurs? 

Les biomarqueurs d’exposition constituent un outil permettant d’identifier rapidement les phénomènes de pollution, souvent à des niveaux non détectables par les méthodes classiques. Définis de manière vague comme des effets mesurables (paramètres) dans les organismes, fournissant des preuves de l’exposition à des polluants, les biomarqueurs conduisent à établir la cause et à fournir les données nécessaires pour éclairer toute décision politique à prendre.

Des rapports sur les changements climatiques montrent que les 75 mètres des océans du monde se sont réchauffées à un taux de 0,11 ° C par décennie depuis au moins supérieur 1971 et l’absorption de CO 2 causées par la pollution humaine a diminué le pH (niveau d’acidité) de -0,0014 à -0,0024 par an et devrait se poursuivre.

Le premier marqueur serait que les organismes couramment utilisés peuvent ne plus être disponibles, car ils migrent plus au nord à la recherche d’eau plus froide. Et ils peuvent alors être remplacés par des espèces envahissantes provenant d’eaux plus chaudes qui ne sont pas aussi sensibles à la pollution et donc moins utiles que les organismes biomarqueurs. La modification des schémas migratoires peut accroître le transport de contaminants dans le corps des organismes en quantités importantes vers d’autres endroits auparavant propres, voire même, dans certains cas, plus importants que les méthodes éoliennes ou utilisant l’eau.

Le second partirait du principe que le devenir et le comportement des contaminants dans l’environnement, en particulier leur persistance, leur capacité à être absorbés par les organismes et leur comportement une fois absorbés, sont fortement influencés par des facteurs environnementaux tels que la salinité, le pH et la température, changer dans les scénarios de changement climatique. Cela signifie que les organismes peuvent être plus ou moins sensibles aux polluants; le degré de changement dépendra des polluants spécifiques et des espèces d’organismes impliquées.

Et troisièmement, que les organismes incapables de migrer subissent un stress accru en raison des changements de température, de salinité et de pH, ce qui peut signifier qu’ils ne sont plus suffisamment sensibles à la tâche des biomarqueurs.

Les preuves du changement climatique induit par la pollution causée par l’homme sont accablantes et il est clair que cela affecte l’environnement marin. Par conséquent, il peut être nécessaire de réévaluer et d’adapter certaines espèces de biomarqueurs et certains paramètres couramment utilisés pour cet environnement changeant si l’on veut les utiliser à l’avenir comme systèmes d’alerte précoce à la pollution.

Image associée

Toutes les raisons de sourire.

Une étude menée dans une université du Pays de Galles a révélé que même non- maquillée, une femme souriante est perçue plus attirante. Alors, souriez ! Pourquoi vous en priver?

Spontanément, vous souriez quand vous êtes heureuse.  Votre cerveau libère davantage d’endorphines ( hormones du bonheur). C’est pour cela que vous vous sentez heureuse ! Il est donc facile de tromper votre bonheur en souriant. Sourire, vous rend plus heureuse.

Communiquer avec le sourire montre que vous êtes une personne chaleureuse, amicale et ouverte à la rencontre. Sourire vous rend donc plus accessible!

Dans le domaine professionnel, votre sourire aurait même un impact ! Les endorphines produites par votre corps augmenteraient considérablement votre énergie. Sourire réduit le stress et stimule l’activité cérébrale! Un sacré coup de pouce pour être d’autant plus efficace. Souriez! Vous serez plus productive !

Souriez lorsque  vous ressentez une douleur physique ou émotionnelle! Celle-ci se trouvera directement atténuée.

Ne vous privez pas d’être plus productive, plus forte et plus heureuse! Souriez plus Image associéesouvent! Un sourire éclatant !!??? Pourquoi s’en priver? 

Trisomie 21 ; le dépistage.

Anomalie chromosomique, la trisomie 21, appelée aussi mongolisme est le résultat d’une erreur soudaine lors du mécanisme complexe de la rencontre entre l’ovule et le spermatozoïde, aboutissant à la présence de 3 chromosomes 21 au lieu de 2. Ceci, entraîne principalement à un retard du développement mental et à une fragilité majeure des organes, mais aussi à une capacité d’adaptation, durée de vie et l’intégration sociale de l’enfant. Aussi, il semblerait que les enfants porteurs de cette anomalie, aient une clarté nucale supérieure à la moyenne mais ce n’est pas toujours le cas. Il s’avère aussi que les mères porteuses d’un enfants trisomique ont un profil hormonal particulier (age, antécédents médicaux familiaux, tabac, age gestationnel,…). Des examens, appelés « bi test » ou le « triple test » s’effectuent mais pas aux même dates :  l’un, entre la 11 ième et 14 ième semaines, et l’autre, entre la 15 ième et 20 ième semaines d’aménorrhée. Ces tests ne font pas l’objet de diagnostic mais permettent d’évaluer les risques. A savoir qu’ un résultat de 1/350 signifie qu’il y a 349 chances/ 350 que votre enfant soit normal et que 1 risque sur 350 qu’il soit porteur de cette anomalie. Si, par contre il se révèle plus élevé que 1/350, alors il vous sera proposé une amniocentèse ainsi qu’une échographie approfondie. Un test génétique, effectué au plus tôt à la 11 ième semaine d’aménorrhée, par un dépistage classique par le sang (plus précis), appelé NIPT ( Non Invasing Prénatal Test), permet lui de déterminer une atteinte trisomique ( 18 et 21) à 99,9%. Si cette analyse rapporte vers un test positif, alors une amniocentèse, seul examen qui permette de poser réellement un diagnostic avec certitude, sera donc pratiquée au plus tôt la 14 ième et la 15 ième semaines d’aménorrhée.

Résultat de recherche d'images pour "amniocentèse"L’amniocentèse : prélèvement de liquide amniotique pendant la grossesse pour analyser les chromosomes fœtaux qu’il contient, à l’aide d’une aiguille très fine et stérile, sans anesthésie, et introduite dans le ventre de la maman, sous contrôle échographique. 

 

Dans le cas où le diagnostic serait confirmé, la décision vous sera donné ( à vous et au père de l’enfant) de poursuivre ou non la grossesse, ou de l’interrompre…en sachant bien de quoi il s’agit.

Résultat de recherche d'images pour "trisomie 21"

 

 

 

Espèces protégées; De quoi parle-t-on?

Une espèce protégée est une espèce (végétale, animal, fongique…) qui bénéficie d’un statut de protection légale pour des raisons d’intérêt scientifique ou de nécessité de préservation du patrimoine biologique. Il s’agit généralement d’espèce menacée. Plus de 750 espèces animales ont disparu, 2 700 sont actuellement en voie d’extinction et 12 500 menacées. L’éventail des solutions dépend de la menace qui pèse sur l’espèce : de l’interdiction à détruire (le hérisson en France) à la réintroduction artificielle (le rhinocéros blanc en Afrique australe), ainsi que la délimitation d’aires protégées. 42% des amphibiens, 13% des oiseaux et 25% des mammifères sont menacés.

La catégorie des espèces menacées est déterminée selon un agencement de plusieurs critères, parmi lesquels ces trois principaux :

  • un seuil d’effectif : moins de 50 individus en capacité de se reproduire pour les espèces en danger critique,
  • une aire de répartition : la superficie d’habitat occupée, selon le type d’espèce : poisson, insecte, oiseau, mammifère, amphibien, corail.
  • le taux de déclin, une tendance évaluée sur dix ans ou trois générations selon les espèces.

La France par exemple, métropole et tous territoires d’outre-mer confondus, compte 1 143 espèces menacées dont 209 en danger critique. Ses territoires se trouvent dans cinq des 35 points chauds de la biodiversité mondiale, à savoir les zones à la fois les plus riches et les plus menacées.

banner-cites-2018

 

Plus de 38.000 porcs abattus; La peste porcine fait des ravages en Chine.

Plus de 38.000 porcs ont ainsi été abattus dans le pays ces dernières semaines. Selon le ministère de l’agriculture, des foyers de peste ont à ce jour été détectés dans cinq provinces. Pékin avait annoncé début août avoir détecté un foyer de cette fièvre hémorragique animale. A ce jour, elle s’est répandue dans le sud du pays, avec des cas de contamination parfois distants de plus de 1.000 km. La peste porcine africaine, présente en Afrique, en Russie et dans plusieurs pays d’Europe de l’Est continue à susciter de vives inquiétudes quant à la possible contamination des porcs de manière plus vaste. Transmise par contact direct entre porcs infectés, par des tiques, ou des animaux sauvages comme les sangliers ou phacochères. Elle est mortelle à 100 % pour les animaux touchés, ce qui inflige d’importantes pertes économiques aux élevages.

IMG_0526-kOwE-U101469811191CQB-860x420@lafranceagricole.fr

Adapter son alimentation pendant la grossesse ; pas toujours simple !!!

Une alimentation optimale pendant la grossesse et la période d’allaitement est primordiale pour la santé de la mère et de l’enfant. Qu’est-ce qu’une alimentation saine et équilibrée au quotidien pour les femmes enceintes et les femmes allaitantes? Est-il possible de s’alimenter de manière optimale en suivant un régime végétarien ou végétalien? Comment faire si on a des allergies? 

Pendant la grossesse, l’alimentation de la future maman doit être saine, variée et équilibrée, car elle intervient de façon fondamentale dans le développement du bébé qui se forme. Quels sont les aliments que vous devez consommer et quels sont les aliments à éviter absolument pendant la grossesse ?

Les besoins du fœtus et de la mère varient suivant le trimestre de la grossesse. Par exemple, avant la conception et pendant le premier trimestre, la future maman doit disposer de réserves suffisantes d’acide folique pour prévenir les défauts de développement de l’embryon ; elle risque, en outre, de souffrir de nausées et de vomissements qui peuvent la conduire à avoir moins d’appétit ou à ne pas tolérer certains aliments. Au cours des deuxième et troisième trimestres, le régime alimentaire de la future maman peut varier en fonction des résultats des analyses, notamment si l’on détecte une carence en fer ou un diabète gestationnel. Dans tous les cas, ce sera au gynécologue et à la sage-femme de vous donner toutes les directives nécessaires et de vous prescrire, le cas échéant, un régime alimentaire spécifique.

Durant toute la grossesse, le corps de la femme enceinte fournit au futur bébé tous les éléments dont il a besoin pour bien se développer : les protéines, les bons gras, les sucres, les vitamines et les minéraux. 

Par conséquent, il est important de bien se nourrir durant la grossesse. Les besoins en énergie et en éléments nutritifs sont plus grands durant cette période. Les femmes qui mangent bien durant leur grossesse contribuent à la bonne santé de leur bébé à venir.

Bien manger est très important pour la femme enceinte. En effet, les femmes qui se nourrissent bien, par exemple, ressentent habituellement moins de fatigue et de baisses d’énergie. Elles sont globalement en meilleure santé, ce qui fait en sorte que leur grossesse se déroule mieux.

Voici les conseils les plus importants pour combler vos besoins nutritifs ainsi que ceux du bébé à venir :

  • Manger 3 repas par jour.
  • Prendre de 2 à 3 collations par jour : une collation correspond par exemple à un fruit, ¾ tasse de yogourt ou de compote de pommes, un verre de lait ou 2 c. à table d’amandes.
  • Manger une variété d’aliments : légumes et fruits, produits céréaliers, lait et substituts, viandes et substituts.
  • Manger de façon régulière : vous prévenez ainsi les baisses d’énergie en cours de journée, car votre taux de sucre (aussi appelé glucose) dans le sang est plus stable. De plus, il est préférable d’éviter les longues périodes (plus de 12 heures) sans manger.
  • Suivre les mesures de précaution pour éviter les infections alimentaires (ex. : listériose et toxoplasmose).

Les femmes végétariennes

Les femmes qui sont végétariennes ou ont une diète particulière en raison d’allergies alimentaires, par exemple, peuvent continuer à suivre leur diète. Elles doivent cependant s’assurer qu’elles obtiennent tous les nutriments essentiels à la bonne croissance de leur bébé. Par exemple, les femmes qui ne consomment pas de produits laitiers doivent puiser ailleurs du calcium et de la vitamine D. L’idéal si vous vous trouvez dans cette situation est de consulter une nutritionniste.

L’aspartame sur la sellette !!!

À la suite de la publication d’une étude danoise en 2010, des gynécologues et des pédiatres français ont demandé au gouvernement de mettre en garde les femmes enceintes contre les risques liés à l’aspartame. L’étude, menée auprès de 59 000 femmes enceintes, a conclu que celles qui consommaient une canette de boisson gazeuse sucrée à l’aspartame par jour voyaient leur risque d’accoucher prématurément augmenter de 38 %. Cette proportion s’élevait à 78 % pour celles qui buvaient 4 canettes par jour. D’autres études sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

Et pour les allergies ???

Vous avez peut-être des allergies alimentaires ou l’un de vos enfants en est atteint. Peut-être vous demandez-vous alors s’il est possible de les prévenir chez l’enfant à venir? Pour le moment, on ne connaît aucun moyen de prévenir les allergies durant la grossesse. Ce n’est pas en évitant de manger des arachides, par exemple, que votre futur bébé risquera moins d’y être allergique. Il est déconseillé de se priver d’aliments durant la grossesse dans le but de prévenir des allergies. Cette privation peut entraîner des carences en de précieux nutriments.

Octobre au potager.

Les semis

  • Ansérine Bon Henri : Le semis de cette vivace se fait en place, tous les 20 cm en ligne espacées de 30 cm
  • Chou fleur de printemps : Commencer les semis sous châssis des variétés de printemps pour des récoltes hâtives
  • Chou pommé de printemps : En octobre il faudra finir les semis de choux, en godets ou minimottes, à condition de les garder en intérieur
  • Engrais verts : Semer sur les parcelles fraîchement libérées de leur culture gourmande. Ils succèdent avantageusement aux tomates ou courges par exemple.
  • Fève : Le semis d’octobre est plutôt réservé aux régions à climat doux mais si vous avez beaucoup de graines, tentez le pour obtenir une récolte hâtive.
  • Laitue (d’hiver) : La semer sous châssis, sous cloche ou encore sous tunnel sans quoi elle ne lèvera pas. Elle peut être semée près des fraisiers, des carottes, poireaux, radis…
  • Origan : Un peu sensible au froid , mieux vaut le semer sous une protection en poquets distants de 40 cm

Les plantations

  • Ail, oignon et échalote : Si l’hiver n’est pas trop rude, planter ces bulbes maintenant permet d’avancer les récoltes. Planter sur butte pour assurer un bon drainage et éviter le pourrissement des caïeux (pour des guides détaillés, cliquez sur les liens suivants ; plantation de l’ail, plantation des oignons, plantation des échalotes)
  • Arbustes fruitiers : Les petits fruitiers (cassissier, framboisier, groseillier) trouvent idéalement leur place au potager en octobre. Ils ont ainsi le temps de développer leurs racines avant les grosses gelées et pourront produire (en quantités limitées) dès le printemps prochain.
  • Fraisiers : Octobre est le mois idéal pour planter les fraisiers, profitez-en pour les multiplier si vous avez déjà une variété qui vous convient (et ainsi rajeunir votre fraiseraie) sinon plantez les fraisiers en godets ou à racines nues. Le fraisier étant exigeant, faites le succéder à une culture enrichissante (haricots, pois, …) ou bien un engrais vert semé en juillet-août
  • Hysope : très peu exigeante, cette médicinale peut succéder à n’importe quelle culture et restera en place plusieurs années, profitez en pour la faire succéder à une culture épuisante pour le sol (courges, tomates, choux, …). Planter à 50 cm de distance pour laisser la place de former un petit buisson.
  • Rhubarbe : Commencer à planter les éclats de racines à la fin du mois à condition qu’ils soient entrés en dormance. Eviter de replanter des racines avec des feuilles qui reprendraient difficilement.

L’entretien à apporter aux cultures en place

  • Aromatiques et médicinales vivaces: diviser les souches d’absinthe, d’hysope, de menthe, de ciboulette, d’origan et de sarriette
  • Endive: continuer à forcer en arrachant les endives et en repiquant les chicons en cave après avoir coupé l’ensemble des feuilles.
  • Poireaux: continuer à butter les poireaux au moins jusqu’à la base des premières feuilles pour favoriser le blanchiment des fûts
  • Choux: continuer à butter les variétés à pommes qui n’ont pas encore été récoltées pour les renforcer.

travaux-et-conseils-jardinage-en-octobre

Septembre au potager.

Entretenez

  • Effeuillez les plants de tomates et d’aubergines pour hâter le mûrissement des fruits.
  • Arrachez les plants ayant fini de fructifier.
  • Continuez les opérations de désherbage et de binage du sol.
  • Complétez le paillage si celui-ci s’est réduit.
  • Buttez les céleris à côtes pour les faire blanchir.
  • Buttez les choux d’hiver.
  • Aérez les châssis et tunnels.
  • Cessez les arrosages sur les courges, les potirons et potimarrons et espacez les arrosages sur les autres cultures.

Multipliez

  • Divisez la sauge officinale.
  • Divisez et replantez les rejets présents en périphérie de la rhubarbe.
  • Divisez les artichauts.

Plantez

  • Plantez les choux de Printemps sur une butte de 25 cm de hauteur en enfonçant les pieds jusqu’au niveau des premières feuilles.
  • Plantez les poireaux pour cet hiver.
  • Plantez les pommes de terre hâtives et les petits pois dans le Sud.
  • Plantez les fraisiers sur un terrain préalablement amendé.

Préparez

  • Commencez à préparer la terre sur les planches vacantes ; désherbez, bêchez et incorporez compost et fumier.

Récoltez

  • Terminez les récoltes de tomates, de melons, de pastèques, de courgettes et des concombres.
  • Récolter les choux de Bruxelles.
  • Récoltez les navets.
  • Récoltez les poireaux.
  • Récoltez les patates douces.
  • Récoltez les piments.
  • Récoltez les topinambours.

Semez

  • Semez les choux cabus à feuilles lisses.
  • Effectuez les derniers semis de persil.
  • Semez les poireaux d’hiver.
  • Semez le cerfeuil.
  • Continuez les semis d’épinards.
  • Semez les chicorées.
  • Semez les oignons jaunes en rangs espacés de 20 cm.
  • Semez les navets.
  • Semez les engrais verts sur les planches inoccupées.
  • Semez les fèves dans le Sud.

Résultat de recherche d'images pour "jardiner au potager en septembre"

 

Éolien, solaire, biogaz, géothermie, énergies marines…N’en déplaisent aux plus sceptiques, les énergies renouvelables ont le vent en poupe.

Les plus largement développées – Hydraulique, éolien, photovoltaïque, et biomasse (bois énergie) – atteignent un niveau de coût compétitif avec les technologies conventionnelles. Qui aurait pu imaginer, il y a 10 ans, que le coût du solaire photovoltaïque serait divisé par 10 ? L’énergie éolienne est variable, mais pas intermittente. Les éoliennes produisent en moyenne 95% du temps. Avec les nouvelles technologies, on peut aussi prévoir de plus en plus la production d’une éolienne, 3 jours à l’avance. Et grâce aux évolutions technologiques, une éolienne peut désormais produire même avec des vents faibles. Rappelons que les éoliennes ont joué un rôle crucial et montré leur fiabilité pour produire à la place du nucléaire. Quant au solaire, trop de gens pensent encore que les équipements thermiques et photovoltaïques ne sont pas adaptés à nos climats. Que dire alors des pays scandinaves et de l’Allemagne qui ont largement développé la filière chez eux. Evidemment moins productif que dans le Sahara, le solaire n’en reste pas moins utile et complémentaire avec d’autres sources d’énergie renouvelable. Les sources d’énergie accessibles, l’eau, le soleil et le vent n’émettent ni gaz à effet de serre, ni particules fines. Bien qu’elle ne soit pas exploitable en l’état, une heure de lumière solaire envoie sur la planète l’équivalent de ce que le monde consomme actuellement en un an. Ça donne une idée « éclairée » du caractère intarissable de l’énergie solaire ! Les installations permettant de capter ces énergies propres produisent des quantités variables de Co2. Pour une éolienne, ça correspond à 12,7g de CO2 par kwh sur la totalité de son cycle de vie ! Une émission de Co2 rapidement compensée après douze mois d’utilisation.
Pour le solaire, c’est l’usage et la transformation du silicium, de terres rares et de plastique pour fabriquer les cellules photovoltaïques des panneaux qui plombe le coût énergétique. Mais bonne nouvelle la marge de progression est énorme grâce au recyclage et à des technologies de plus en plus performantes.
Les grands barrages hydroélectriques sont d’un point de vue écologique les plus impactant. Comme ils modifient leur environnement, les projets de constructions titanesques sont aujourd’hui très contestés. On a bien fini par s’habituer aux autoroutes et aux grandes tours de béton. Tout est affaire de perspective, et de rapport aux bénéfices portés par le secteur. C’est vrai que la pollution de l’air et le changement climatique sont invisibles à l’œil nu mais, dans un futur relativement proche, ils menacent d’appauvrir et de défigurer le paysage bien plus sûrement que les éoliennes. A 500 mètres (distance obligatoire pour une habitation), une éolienne produit 30 db, soit le bruit ambiant dans une chambre à coucher. A titre de comparaison, un frigo produit 40 db en moyenne. Il est possible de limiter au maximum l’impact sur les oiseaux en choisissant le lieu d’implantation des éoliennes (ex : loin des points de passage des oiseaux en migration). Secteur très encadré par la loi, les professionnels ont à cœur d’améliorer leurs pratiques et les études montrent que la production d’électricité éolienne ne met pas en péril la survie d’espèces protégées ou même abondantes. Éolien, solaire, biogaz, géothermie, énergies marines. La plupart des emplois qui en sont liés se trouvent dans le secteur des fabricants de composants et de matériaux suivi par les services, tels que les travaux d’installation, la maintenance des installations éoliennes et les conseils. Le secteur des énergies renouvelables bénéficie d’investissements très importants et d’une image valorisante. Les objectifs ambitieux de nombreux pays participants comme la France,la Belgique, etc… l’Union Européenne dans le domaine des énergies renouvelables promettent un impact très important sur l’emploi dans les années à venir. N’en déplaisent aux plus sceptiques, les énergies renouvelables ont le vent en poupe et promettent un bel avenir d’ici, déjà 2020.

Résultat de recherche d'images pour "parc éolien belgique"

Le gaspillage alimentaire; Nous sommes tous concernés !!!

Le monde produit près de 4 milliards de tonnes de nourriture par an, mais 1,2 à 2 milliards de tonnes ne sont pas mangées, soit 88.000.000 de tonnes de nourritures gaspiller en Europe par an (173 kg par habitant). Ainsi 30% de ce qui est récolté n’atteint pas le marché. Les distributeurs jettent chaque année 1,6 millions de tonnes de fruits et légumes ne répondant pas aux critères de taille et d’apparence. 30 à 50% de ce qui est acheté dans les pays développés est jeté par les consommateurs, souvent à cause d’une mauvaise interprétation des dates d’expiration : « consommation recommandée avant » concerne la qualité du produit et non son risque sur la santé. Les données sur le gaspillage alimentaire mondial sont édifiantes. Le monde peut produire assez d’aliments pour nourrir les 6 milliards d’habitants de la planète. Malgré tout, 82 pays n’ont pas suffisamment de nourriture pour faire vivre l’ensemble de la population décemment.

Résultat de recherche d'images pour "gaspillage alimentaire"

Une corruption qui touche toutes les personnes dont les moyens d’existence, la vie ou le bonheur dépendent de l’intégrité de ceux qui occupent une position d’autorité.

Résultat de recherche d'images pour "corruption"« La corruption est l’abus d’un pouvoir confié, à des fins privées. Elle frappe toutes les personnes dont la vie, les moyens d’existence ou le bonheur dépendent de l’intégrité de ceux qui occupent une position d’autorité. »

Cette définition vaste a été choisie consciemment, car la corruption peut prendre des formes diverses et entraîner des problèmes variés dans les différentes cultures et les différents pays. Elle a toujours pour conséquence de faire souffrir un grand nombre de personne, car une personne ou un groupe (relativement) restreint de personnes souhaite s’enrichir aux dépens de la société et, par conséquent, de ses semblables.

Résultat de recherche d'images pour "corruption"La transparence ou « transparency » peut être décrite comme le principe selon lequel les gens, qui dépendent de décisions administratives, de transactions commerciales ou de subventions, prennent connaissance de la manière dont les décisions qui les concernent sont prises. Les fonctionnaires, les directeurs et les institutions ont le devoir de mener leurs affaires de manière claire, compréhensible et prévisible.

Il est évidemment possible de soutenir avec succès que la corruption ne représente pas un problème énorme en Belgique. En général, chaque citoyen peut faire appel aux services publics sans se voir demander de payer des pots-de-vin. Les fonctionnaires sont généralement bien rémunérés et ont donc moins tendance à vouloir enregistrer des revenus supplémentaires issus de pots-de-vin.

Toutefois, la Belgique, comme toute société, n’échappe pas totalement à la corruption. Il existe encore de nombreux abus dans plusieurs domaines. L’affaire de corruption la plus connue de ces dix dernières années est sans aucun doute l’affaire Agusta-Dassault. Agusta et Dassault sont deux entreprises à qui l’armée avait commandé des hélicoptères à la fin des années 80. À cet égard, elles avaient versé d’énormes pots-de-vin à plusieurs hommes politiques. Le scandale a entraîné la démission et la condamnation de différents hommes politiques, dont Willy Claes, ancien secrétaire général de l’OTAN.

Résultat de recherche d'images pour "fete corruptive"Malgré que cette situation ait mis la problématique de la corruption sous le feu des projecteurs, peu de mesures préventives ont été prises en Belgique. Ce n’est qu’à partir de 2005 environ qu’une politique en matière de réglementation des dénonciations a été lancée non sans hésitation et de manière très fragmentée. Ce n’est que depuis la loi du 15 septembre 2013 relative à la dénonciation d’une atteinte suspectée à l’intégrité au sein d’une autorité administrative fédérale par un membre de son personnel, qu’une procédure de dénonciation officielle a été créée pour les membres du personnel des pouvoirs publics fédéraux. Pour les fonctionnaires flamands, une réglementation de la dénonciation des abus existe depuis 2004 via le Médiateur flamand.

Malgré ces initiatives, une réglementation générale de la dénonciation d’abus s’appliquant à tout le monde, dont les citoyens ou les travailleurs d’entreprises privées, fait toujours défaut.

Dans une société sans corruption, une telle réglementation ne serait pas nécessaire, car une ouverture et une transparence totale mettraient rapidement en lumière les éventuels abus.

Résultat de recherche d'images pour "corruption"La lutte contre la corruption requiert plus que des efforts à long terme, elle demande des efforts incessants et une ardeur sans bornes. Tant que la corruption ne sera pas évitée et combattue activement de manière continue, une multitude d’abus continuera de se produire.

Le prix de la corruption est payé sur quatre plans : politique, économique, social et environnemental. Sur le plan politique, la corruption constitue un obstacle important à la démocratie et à l’État de droit. Dans un système démocratique, les agences et institutions perdent leur légitimité lorsqu’elles sont soumises à des abus à des fins privées. Bien que ce point soit dangereux pour les démocraties établies, il l’est d’autant plus pour les démocraties émergentes. Une direction politique responsable ne peut se développer dans un climat de corruption.

Sur le plan économique, la corruption mène à l’épuisement de la richesse nationale. La corruption entraîne souvent l’attribution de moyens publics rares à des projets peu rentables de premier plan, comme des barrages, des centrales électriques, des raffineries et des canalisations, au détriment de projets d’infrastructure moins spectaculaires, mais plus nécessaires, comme la construction d’écoles, d’hôpitaux et de routes ou l’approvisionnement en électricité et en eau des campagnes. En outre, la corruption perturbe le développement d’un marché honnête et fausse la concurrence, ce qui effraie les nouveaux investisseurs.

Résultat de recherche d'images pour "abus de pouvoir dessin"L’effet de la corruption sur la structure sociale de la société est le plus dangereux de tous. Il mine la confiance des gens dans la politique, dans ses institutions et dans sa direction. La frustration et l’indifférence générale d’un public désillusionné donne naissance à une société civile faible. Celle-ci ouvre à son tour la voie aux despotes et aux dirigeants élus démocratiquement, mais sans scrupules qui transforment les actifs nationaux en richesse personnelle. La demande et le paiement de pots-de-vin devient alors la nouvelle norme. Ceux qui ne veulent pas se conformer au régime émigrent souvent et le pays perd en général ses citoyens les plus capables et les plus honnêtes.

Les systèmes corrompus endommagent également souvent l’environnement. Le manque ou le non-respect des règles et législations environnementales ont vu des pays riches déplacer leur industrie polluante vers des pays pauvres. Dans le même temps, une exploitation inadéquate des ressources naturelles, allant du bois et des minéraux aux éléphants (et à leur ivoire), par des agents nationaux et internationaux ont fortement porté atteinte aux environnements naturels. Des projets qui détruisent l’environnement deviennent prioritaires pour le financement, car ils représentent des cibles faciles de transfert de moyens publics pour des affaires particulières.

Résultat de recherche d'images pour "corruption"Certains experts utilisent des analyses de régression et d’autres méthodes empiriques pour chiffrer les coûts de la corruption. Cette mesure est toutefois quasi impossible, car les montants consacrés aux pots-de-vin ne sont (évidemment) pas rendus publics. Personne ne sait précisément quelle somme d’argent est « investie » chaque année dans les fonctionnaires corrompus. De plus, les pots-de-vin ne prennent pas uniquement la forme d’argent : faveurs, services, cadeaux, etc. sont aussi fréquents. Il est tout au plus possible d’étudier la corrélation entre le niveau de corruption et, disons, la démocratisation, le développement économique ou la dégradation de l’environnement. Les coûts sociaux de la corruption sont encore plus difficiles à exprimer en termes d’argent. Personne ne sait ce que coûte à un pays la perte d’un entrepreneur énergique ou d’un scientifique renommé. En outre, chaque estimation des coûts sociaux en argent serait inadéquate pour mesurer la tragédie humaine qui accompagne un licenciement, l’analphabétisme ou des soins médicaux insuffisants. Le scepticisme général vis-à-vis de chaque tentative de quantification des coûts de la corruption est donc justifié. L’exemple suivant illustre le dilemme de l’expression de la problématique en faits et en chiffres :

Résultat de recherche d'images pour "corruption par la construction"Une centrale nucléaire est construite quelque part dans le monde pour un montant de 100 millions de dollars. Il peut être démontré que, sans corruption, les coûts ne s’élèveraient qu’à 80 millions de dollars. Le dommage financier subi par la société représente donc 20 millions de dollars. Dans la pratique, des projets sont souvent simplement planifiés de sorte que les personnes impliquées enregistrent d’importants gains privés. En supposant que la centrale nucléaire n’était pas nécessaire, le dommage financier devrait atteindre 100 millions de dollars. Par ailleurs, aucun grand projet de construction ne laisse l’environnement intact. Les résultats sont les suivants : plus de pollution, réduction de la valeur du sol, réinstallation des habitants, augmentation de l’endettement du pays, etc. Ce calcul, probablement le plus proche de la réalité, est extrêmement complexe. À l’échelle mondiale, il semble presque impossible de faire un tel calcul. Toutefois, même s’il était possible de calculer la dégradation de l’environnement, l’augmentation de l’endettement et d’autres factures, il serait impossible de mesurer l’étiolement de la confiance du public et de la légitimité d’un pouvoir public. Ces éléments constituent eux aussi des conséquences directes de la corruption.Résultat de recherche d'images pour "corruption scandinavie"

La corruption est principalement un problème du « Sud ». Alors que les pays scandinaves arrivent en haut du classement (ce qui signifie qu’ils sont perçus comme étant les moins corrompus), la majeure partie de l’Afrique subsaharienne figure au bas de la liste. Il serait cependant faux et contre-productif de conclure que, selon l’IPC 2014, la Somalie et la Corée du Nord sont les pays les plus corrompus au monde. L’indice n’a pas pour but de qualifier certains pays de « corrompus » ou d’opposer le « Nord » et le « Sud ». Il s’agit plutôt d’un instrument favorisant la sensibilisation de l’opinion publique quant au problème et la promotion d’une meilleure administration.

La corruption est autant un problème du Nord que du Sud. Les scandales récents en Allemagne, en France, au Japon, aux États-Unis et au Royaume-Uni en sont la preuve. Il a été largement prouvé que la mesure du contrôle faisait la différence dans la mesure de la corruption. Les gens sont aussi corrompus que le système le leur permet. La corruption s’implante facilement dans un environnement où l’attrait et la possibilité d’actes de corruption existent. Il sera plutôt question d’un tel environnement dans les démocraties émergentes du Sud et de l’Est. Dans ces pays, les institutions administratives et politiques sont souvent encore faibles et les barèmes salariaux généralement très bas. Les fonctionnaires sont par conséquent tentés d’ajouter un « supplément » à leurs revenus en demandant des pots-de-vin. Dans les systèmes dictatoriaux, les institutions administratives et politiques ne sont rien d’autre que des instruments d’usurpateur en faveur de ses pratiques corrompues.

Le Nord porte en outre une partie de la responsabilité de cette situation négative dans le Sud, en conséquence de son rôle en tant que payeur de pots-de-vin. Le paiement de ces pots-de-vin est en effet en grande partie alimenté par les intérêts commerciaux du Nord. Jusqu’à récemment, les autorités des pays riches toléraient non seulement ces pratiques corrompues, mais elles les récompensaient même : les coûts encourus pas les entreprises pour payer des pots-de-vin étaient déductibles fiscalement dans de nombreux pays. Heureusement, la Convention de l’OCDE contre la corruption de 1999 a entraîné la pénalisation de la corruption des fonctionnaires étrangers.

Outre le problème de la diffusion régionale de la corruption, la question de la corruption par secteur se pose souvent. L’ICPE donne quelques données statistiques sur les secteurs économiques les plus sensibles à la corruption.

Selon les résultats de l’ICPE, le problème de la corruption est surtout présent dans le secteur des travaux publics et de la construction, suivi par le secteur des armes et de la défense. Le secteur le moins corrompu est l’agriculture.

Résultat de recherche d'images pour "corruption"

 

Le rôle de l’opposition, essentiel en démocratie.

Résultat de recherche d'images pour "opposition"Tout d’abord, l’opposition constitue un contre-pouvoir : elle permet d’éviter que la majorité, une fois parvenue au pouvoir, n’ait la tentation de mener une politique portant atteinte aux droits et libertés. Pour cela, l’opposition dispose en France de différents moyens : la mise en cause de la responsabilité gouvernementale devant l’Assemblée nationale par la motion de censure, la saisine du Conseil constitutionnel (par soixante députés ou soixante sénateurs), les questions posées au Gouvernement dans les enceintes parlementaires…

L’opposition incarne aussi la possibilité d’une alternance politique : elle participe à l’existence du pluralisme politique, qui est une des bases de la démocratie. Ce pluralisme permet de choisir ses gouvernants. Or, il n’y a de choix véritable que si l’électeur peut se prononcer entre plusieurs possibilités. Ainsi, l’opposition, en proposant un nouveau cours à la politique nationale, permet aux citoyens éventuellement mécontents de disposer d’un recours. Avec les moyens qui sont à la disposition des parlementaires, elle peut manifester son désaccord envers la politique suivie et tenter de retarder sa mise en œuvre.

Enfin, l’opposition permet de renouveler le personnel politique : lorsque la majorité perd le pouvoir, une nouvelle génération d’hommes politiques peut trouver une place de choix dans l’opposition, et se préparer ainsi à assumer des fonctions importantes à l’occasion d’une victoire future.

Le rôle de l’opposition est donc essentiel en démocratie. C’est pourquoi certains pays ont conféré un véritable statut à l’opposition.

 

Résultat de recherche d'images pour "opposition"

L’abstention électorale en Europe.

22% des électeurs inscrits ne sont pas allés voter dimanche 23 avril 2017 pour le premier tour de la présidentielle française.Aux élections générales allemandes, sur les deux derniers scrutins, le taux d’abstention tournait autour de 28% ce qui est assez important. Auparavant, les Allemands votaient plus. En 2005, le taux d’abstention n’était que de 22 % et, en 1971, de 9% seulement. Lors des dernières législatives de 2015, un tiers des électeurs ne sont pas allés voter. Quatre électeurs britanniques sur dix s’étaient abstenus lors des élections en 2001. En Belgique, lors des dernières élections législatives en 2014, le taux d’abstention n’a été que de 10%, comme dans les scrutins précédents d’ailleurs. Le vote obligatoire existe en Belgique, Grèce, Autriche ou Luxembourg et risquent donc entre 25 et 150 euros maximum, mais réellement, c’est quasi nul en sanctions. En Grèce, il n’y a pas de sanction, non plus. En Autriche, par contre, l’électeur risque jusqu’à 700 euros d’amende s’il ne vote pas. Ce sont dans les pays de l’Est, où l’on observe une sorte de « coït interrompu » vis-à-vis de la politique en générale , 25 ans après la chute du communisme.  L’abstention monte souvent à 40%, voire plus. Lors des dernières élections en décembre 2016, six Roumains sur dix ne sont pas allés voter, démobilisés et très souvent dégoûtés par la corruption.

Résultat de recherche d'images pour "l'abstention"

L’inscription de la laïcité dans la constitution ; La victoire du Président Turc Erdogan par le vote étranger serait elle un danger pour de nombreux états dont l’un des fondamentaux serait la liberté?

Sachant que la population Turque est en grande progression dans de nombreux états, et vue le score par le vote étranger, résultats officiels qui révèlent pas moins de 74,9% des Belges d’origine turque sur une population turque belge de 160 000 habitants qui ont voté pour Recep Tayyip Erdoğan, en Turquie. 142.453 électeurs belges d’origine turque ont donc voté et leur participation s’élevait à 53,6%. 72,1% d’électeurs installés aux Pays-Bas qui représentent 420 000 habitants au total sur le territoire et en l’Autriche (72,1%) ont à eux trois également massivement voté Erdogan. En Allemagne, où la Turquie compte près d’1,5 million d’électeurs potentiels, Erdogan a obtenu 65% des voix. En Norvège, en France (qui elle, représente à elle seule plus de 1 000 000 d’habitants turcs au total) et au Danemark, il décroche également plus de 50% des voix. Peux t’on se demander si l’inscription de la laïcité dans la constitution ne deviendrait elle pas très importante en matière de sécurité nationale? Voir de nombreuses nations! Sachant que le Parti Islam désire s’installer politiquement, un parti désireux d’imposer des normes dans le monde. Certaines de ces normes sont considérées incompatibles avec les droits humains notamment en ce qui concerne la liberté d’expression, la liberté de croyance, la liberté sexuelle et la liberté des femmes. L’inscription de la laïcité dans les constitutions fermerait toute possibilité d’une future prise de guerre qui ne se fera même pas à la hussarde mais à la manœuvre patiente et légale. Il ne s’agirait donc pas de fermer les portes aux migrations, mais une entière protection quant à nos acquis que la charia pourrait totalement supprimer mais de s’opposer à la reconnaissance d’une religion d’État. La laïcité…pour la paix !!!

Populations  significatives par région:

Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2 700 000
Drapeau de l'Irak Irak 2 500 000
Drapeau de la Syrie Syrie 1 500 000
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 750 000
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 420 000
Drapeau de la France France 1 000 000
Drapeau de la République turque de Chypre du Nord Chypre du Nord 310 000
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 300 000
Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan 290 000
Drapeau de la Grèce Grèce 255 000
Drapeau de l'Autriche Autriche 250 000
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 200 000
Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan 200 000
Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan 200 000
Drapeau des États-Unis États-Unis 165 000
Drapeau de la Belgique Belgique 160 000
Drapeau de la Suisse Suisse 150 000
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite 150 000
Drapeau de la Russie Russie 92 000
Drapeau de la Macédoine Macédoine 78 000
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 70 000
Drapeau du Danemark Danemark 53 000
Drapeau du Kosovo Kosovo 50 000
Drapeau d’Israël Israël 48 000
Drapeau de la Suède Suède 37 000
Drapeau de l'Égypte Égypte 37 000
Drapeau de la Roumanie Roumanie 33 000
Drapeau du Venezuela Venezuela 27 000
Drapeau du Canada Canada 25 000
Drapeau de l'Iran Iran 15 000
Drapeau de la Norvège Norvège 14 000

Le travail ; grand intégrateur social.

Le travail a toujours été considéré comme le plus grand intégrateur social. Ainsi, des générations d’immigrés se sont intégrées à la société par le travail dans les secteurs du bâtiment, des mines et de la sidérurgie. Celui-ci permet l’accès au revenu, aux droits sociaux, mais aussi à un réseau de sociabilité et à une identité sociale, c’est-à-dire au bout du compte à une citoyenneté réelle. Le travail permet d’abord de s’ancrer dans des normes collectives. Il conduit à partager le même rythme de vie (horaires journaliers, week-end, vacances), d’accéder aux normes de consommation en vigueur (voiture, logement…) mais aussi de bénéficier de la protection sociale (maladie, vieillesse, assurance, chômage) et d’éprouver ainsi le sentiment d’être un membre de la société. Ce sentiment, se ressent aussi au niveau du collectif de travail, de la fréquentation des collègues, de l’appartenance à un syndicat ou à une association dérivée de l’univers professionnel. De cette manière les individus peuvent tisser un réseau relationnel qui, au fil du temps, devient souvent un réseau amical.

Mais le travail contribue aussi à l’individualisation des personnes. L’emploi salarié est une manière décisive de s’affranchir de la tutelle parentale ou conjugale. Par exemple l’activité féminine a toujours été très élevée au cours du XXe siècle dans l’agriculture et le commerce, mais dans une situation où l’employeur était souvent le conjoint. Il faudra attendre les années 1960 pour que l’ancrage dans le salariat permette une plus grande autonomie aux femmes actives et les conduise à remettre en cause la domination qui s’exerçait sur la condition féminine. 

Les mutations de l’emploi ont été considérables au cours des quarante dernières années. Elles se sont accompagnées d’une dégradation d’une dégradation de la norme d’emploi issue des Trente Glorieuses, où le marché du travail était essentiellement caractérisé par le plein-emploi, des contrats à durée indéterminée et une grande stabilité des carrières professionnelles. Depuis la fin des années 1970, le chômage de masse et la précarisation des emplois (CDD, stages, intérim…) ont fragilisé la condition salariale. Malgré cela, les normes sociales se bâtissent encore largement autour du travail et de la valeur qui est accordée. Lorsqu’on observe la situation des chômeurs de longue durée, on peut comprendre par défaut l’importance de l’emploi et du travail comme instance d’intégration. Etre écarté longuement de l’emploi, c’est d’abord connaitre une baisse considérable de ses revenus : après la période d’indemnisation, les chômeurs en fin de droits n’ont accès qu’à l’allocation de solidarité spécifique (ASS), voire au revenu de solidarité active (RSA), dont les montants les obligent à affronter la pauvreté au quotidien. C’est donc se sentir exclu des normes usuelles de consommation et même parfois des plus essentielles (accès au logement, à une nourriture suffisante, à un habillement décent…).

Au-delà des conditions matérielles d’existence, être privé d’emploi, c’est faire l’expérience d’une dégradation de l’image de soi, être marqué par le sentiment de son inutilité sociale.

Cela peut conduire au repli sur soi et à une dégradation de son état de santé. Toutes les enquêtes montrent ainsi que le risque d’être concerné par une pathologie grave est plus important chez les personnes exclues durablement de l’emploi. Les liens familiaux sont également affectés. Le fait d’être au chômage, fragilise aussi les couples. La probabilité d’une rupture est donc plus importante lorsqu’un des deux partenaires traverse une période de chômage.

Image associée

 

Les apiculteurs constatent une mortalité inouïe de leur cheptel ; plus de 300 000 colonies d’abeilles disparaissent chaque année en France.

Résultat de recherche d'images pour "Abeilles"En France ce sont près de 400 tonnes d’insecticides de type néonicotinoïde qui sont utilisés sur plus de 6 millions d’hectares chaque année. Les principales cultures concernées sont : les céréales à paille, le colza, le maïs, la betterave mais aussi l’arboriculture ou la viticulture. Près de 92% des cours d’eau sont pollués selon une étude du ministère de l’écologie. Les néonicotinoïdes caractérisés par une forte persistance dans l’environnement y sont désormais détectés. Certaines espèces d’oiseaux auraient disparu (étude publiée dans Environnemental science en 2018). Les oiseaux sauvages seraient durement touchés et notamment les granivores (perdrix, pigeons ramiers…) .

80% des insectes auraient, eux aussi disparu en Europe en 30 ans selon l’étude allemande publiée dans Plos One en octobre 2017 et 75% des miels seraient contaminés par les insecticides néonicotinoïdes (étude franco-suisse parue dans Science en octobre 2017) ;

Image associéeLes néonicotinoïdes sont principalement produits et commercialisés par Bayer et Syngenta.

Chaque année, ce sont 300 000 colonies d’abeilles domestiques et des pans entiers de populations d’insectes pollinisateurs sauvages qui disparaissent en France, effondrement essentiellement dû à l’utilisation des pesticides en général et aux insecticides « tueurs d’abeilles » en particulier.

Alors que le gouvernement Français vient de renoncer à inscrire dans la loi l’interdiction du glyphosate d’ici 3 ans, les ministres de l’Agriculture, de la Transition Ecologique et de la Santé risquent dans les tous prochains jours de prolonger l’autorisation d’utiliser les insecticides tueurs d’abeilles !!!

La loi biodiversité, adoptée en 2016, interdit les insecticides néonicotinoïdes à partir du 1er septembre 2018 mais laisse la possibilité au gouvernement d’accorder des dérogations. Selon nos informations, des réunions interministérielles sont actuellement en train d’envisager sérieusement de telles dérogations !!!

Les apiculteurs constatent une mortalité inouïe de leur cheptel ; plus de 300 000 colonies d’abeilles disparaissent chaque année en France à cause de ces insecticides.

 Résultat de recherche d'images pour "Abeilles"

541 jours sans gouvernement .

Un record mondial hors catégorie qui s’est arrêté à 541 jours sans gouvernement. Le Roi désespérait de nommer enfin un gouvernement.  Depuis 1974, il n’y avait plus eu de premier ministre francophone. Des circonstances dramatiques où Elio Di Rupo à dû assumer ses premiers gestes de Premier ministre ; les syndicats des services publics sont en grève et des barrages paralysent une bonne partie du pays.
La réforme des pensions a été votée dans la foulée. Mais cela semble une évidence : la vie de ce gouvernement ne sera pas un long fleuve tranquille. Le divorce entre le FDF et le MR. Le FDF avait refusé l’accord institutionnel et vivait sa vie tout seul tandis que le MR a un nouveau président, Charles Michel. Et toujours au rayon des promotions : Benoît Lutgen trône au cdH, et Bruno Tobback au sp.a. ; le grand chambardement.

541 jours sans gouvernement !

Les négociations ont été rythmées par des naissances, des décès, et aussi des indiscrétions parfois embarrassantes en matière de vies privées. Touché par la maladie, Elio Di Rupo s’est fait opérer une semaine plus tôt. Il est alors formateur et le pays resté suspendu une semaine à son repos forcé. Elio Di Rupo, toujours discret, a dû, pourtant affronter une nouvelle épreuve et les négociations ont été à nouveau suspendues. Et puis il y a eu ceux qui ont disparu de l’image. Soit du paysage politique belge, soit de la photo de famille du gouvernement. Le 7 juillet 2011, on savait déjà que le gouvernement se fera sans la N-VA. 7 juillet, le jour où Bart De Wever dit « non » à la note Di Rupo.  La crise politique belge de 2010-2011 a débuté après les élections législatives fédérales belges du 13 juin 2010.

En bref, durant la crise politique de 2007-2008, la Belgique avait déjà dû attendre 194 jours pour que soit formé un nouveau gouvernement, issu des élections. Le premier ministre sortant et battu aux élections, Guy Verhofstadt, avait dû gérer les affaires courantes, puis former un nouveau gouvernement intérimaire, en attendant que son successeur Yves Leterme puisse former son gouvernement, ce qui n’a eu lieu que le 20 mars 2008. La crise politique belge de 2010-2011 a débuté après les élections législatives fédérales belges du 13 juin 2010.

Durant la crise politique de 2007-2008, la Belgique avait déjà dû attendre 194 jours pour que soit formé un nouveau gouvernement, issu des élections de juin 2007. Le premier ministre sortant et battu aux élections, Guy Verhofstadt, avait dû gérer les affaires courantes, puis former un nouveau gouvernement intérimaire, en attendant que son successeur Yves Leterme puisse former son gouvernement, ce qui n’a eu lieu que le 20 mars 2008. La situation politique issue des élections de 2010 est encore plus complexe et c’est cette fois Yves Leterme qui doit gérer les affaires courantes en attendant d’avoir un successeur susceptible de présenter un gouvernement. Le 6 décembre 2011, Elio Di Rupo prête serment en tant que nouveau premier ministre. Les 541 jours séparant la démission du gouvernement Leterme II de la formation du gouvernement Di Rupo constituent la plus longue crise politique de l’histoire contemporaine européenne.

La situation politique issue des élections de 2010 est encore plus complexe et c’est cette fois Yves Leterme qui doit gérer les affaires courantes en attendant d’avoir un successeur susceptible de présenter un gouvernement. Le 6 décembre 2011, Elio Di Rupo prête serment en tant que nouveau premier ministre. Les 541 jours séparant la démission du gouvernement Leterme II de la formation du gouvernement Di Rupo constituent la plus longue crise politique de l’histoire contemporaine européenne.

283_LI

Les limites écologiques de la croissance économique.

Dès le début des années 1970, le rapport Meadows met en évidence les limites du modèle de croissance occidentale. Le rapport conclut, d’une part, que les ressources de la terre ne pourront par nourrir indéfiniment une population mondiale en forte croissance et, d’autre part, que les ressources non renouvelables (pétrole, gaz, minerais…) vont finir par manquer. Quarante ans plus tard, la croissance économique mondiale semble en effet se heurter à « un mur écologique ».

Image associéeLa première limite de la croissance mondiale concerne la destruction du capital naturel de la planète, c’est-à-dire à l’épuisement des ressources renouvelables et non renouvelables, on trouve les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon…), mais aussi les réserves mondiales de minerais (or, uranium, cuivre…). L’exploitation de ces ressources s’est considérablement intensifiée depuis un siècle, au point que les scientifiques envisagent l’épuisement définitif de certaines d’entre elles dans un futur proche.

En connaissant le niveau de la production annuelle, d’un côté, et le niveau des réserves prouvées ou probables, de l’autre, on peut en effet extrapoler la « durée de vie » restante de ces ressources. Beaucoup de projections estiment ainsi que l’argent, le pétrole, le gaz ou le cuivre devraient arriver à leur stade d’épuisement avant la fin du siècle, et même dès 2040 pour certaines productions. Même si ces biens ne seront sans doute jamais totalement épuisés leur production ne pourra plus répondre à la demande mondiale et les conditions de leur extraction seront d’un cout tel qu’elles deviendront des biens précieux.

Mais l’épuisement guette aussi nombre de ressources renouvelables, comme les ressources halieutiques (produits de la pêche). Un rapport de l’organisation des Nations Unies (ONU) indique ainsi que près de 30% des espèces marines sont victimes de la surpêche et menacées, à terme, de disparition. Il faut aussi citer les ressources forestières : l’exemple du recul de la foret amazonienne est emblématique de cette situation et plusieurs essences semblent en danger (l’acajou, le palissandre, le teck…).

Image associéeLa deuxième limite écologique à la croissance est liée aux rejets polluants et en particulier à l’émission de dioxyde de carbone (CO2). Depuis plus d’un demi-siècle, les rejets du CO2, de méthane ou de protoxyde d’azote dans l’atmosphère ont connu une croissance exponentielle et l’accumulation de ces gaz provoque un renforcement de l’effet de serre. Celui-ci est naturel et nécessaire à la vie sur terre : sans lui, la température moyenne serait à -18°C, au lieu des 15°C actuels. Mais son renforcement induit d’importants déséquilibres climatiques : en particulier, il accélère le réchauffement de l’atmosphère. Le 5 ième rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), en novembre 2014, estimait que, si rien n’est fait, la température de la Terre pourrait s’élever de près de 5°C d’ici à la fin du siècle prochain, entrainant une montée des océans de près d’un mètre.

En outre, les océans vont devenir de plus en plus acides, de nombreuses zones fertiles vont se désertifier et les épisodes climatiques extrêmes (ouragan, tsunamis, canicules…) vont se multiplier. On s’entends à devoir compter par dizaine de millions le nombre de réfugiés climatiques dans les décennies à venir.

Les catastrophes écologiques constituent une dernière limite à la croissance économique actuelle. Le développement des activités industrielles, la surexploitation des ressources et le réchauffement climatique ont pour premier effet de gravement perturber les écosystèmes et de mettre en péril certaines espèces vivantes. Cette atteinte à la biodiversité est telle que l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a constitué une liste rouge des espèces en danger. Elle fait apparaître qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit ou encore un tiers des espèces de conifères sont menacés d’extinction.

Résultat de recherche d'images pour "accidents pétroliers"Par ailleurs, les accidents pétroliers chimiques ou nucléaires se sont multipliés ces dernières décennies. En 1984, la catastrophe de Bhopal, en Inde, a causé la mort de plus de 20 000 personnes. Le site est aujourd’hui encore hautement contaminé. Les accidents nucléaires de Tchernobyl en 1986 ou Fukushima en 2011 ont entraîné des milliers de décès du fait des radiations, mais aussi la contamination de l’environnement pour des décennies.

Dernier exemple des « dégâts du progrès » : les marées noires dues aux catastrophes pétrolières, comme celle intervenue en 1980 dans le golfe du Mexique, où 600 000 tonnes de pétrole brut se sont déversées dans l’océan, les naufrages de l’Amaco Cadiz en 1978, de l’Erika en 1999, du Prestige en 2002. A chaque fois, des écosystèmes entiers sont détruits et les conséquences écologiques s’y révèlent parfois irrémédiables. Selon le rapport Stern sur l’économie du changement climatique, le coût des catastrophes naturelles est ainsi passé de près de 4 milliards de dollars par an dans les années 1990.

Image associée

 

Lorsque des lots de femmes à Auschwitz étaient achetés par la firme Bayer.

Le capitalisme pue la mort et son histoire est une rivière de sang ; c’est le vrai visage de la firme Bayer qui s’est payé Monsanto pour 59 milliards d’euros.
Sous le régime nazi, Bayer, alors filiale du consortium chimique IG Farben, procéda à de nombreuses expériences médicales sur des déportés qu’elle se procurait dans les camps de concentration.
Voici des extraits de cinq lettres adressées par la Maison Bayer au commandant du camp d’Auschwitz, publiées dans le numéro de février 1947 du Patriote Résistant.

Les lettres, trouvées à la libération d’Auschwitz par l’Armée rouge, datent d’avril-mai 1943.

Première lettre :
«  En vue d’expérimenter un soporifique, vous serait-il possible de mettre à notre disposition quelques femmes et à quelles conditions, toutes les formalités concernant le transfert de ces femmes seront faites par nous. »

Deuxième lettre :
«  Nous accusons réception de votre lettre. Considérant le prix de 200 marks exagérés, nous offrons 170 marks par sujet, nous aurions besoin de 150 femmes. »

Troisième lettre :
«  D’accord pour le prix convenu. Veuillez donc faire préparer un lot de 150 femmes saines que nous enverrons chercher très prochainement. »

Quatrième lettre :
« Nous sommes en possession du lot de 150 femmes. Votre choix est satisfaisant quoique les sujets soient très amaigris et affaiblis. Nous vous tiendrons au courant du résultat des expériences. »

Cinquième lettre :
« Les expériences n’ont pas été concluantes. Les sujets sont morts. Nous vous écrirons prochainement pour vous demander de préparer un autre lot. »

IG Farben, le consortium de Bayer, a également fournit aux nazis le Zyklon B utilisé dans les chambres à gaz, et a massivement exploité la main-d’œuvre concentrationnaire dans ses usines.

Condamnée pour crimes contre l’humanité à Nuremberg, puis à la dissolution, IG Farben possède toujours un statut juridique, malgré son démantèlement entre les sociétés Bayer, BASF et Hôchst.